GEEKERIES

Champagne !

mini enceinte bluetooth

Vous vous souvenez de ma dernière proposition Geek mais Chic ? On ne va pas s’arrêter là dans la classe connectée, c’est moi qui vous le dis.

Alors aujourd’hui, laissez-moi vous parler de cette mini enceinte Bluetooh – coloris « champagne » pour direct ambiancer la soirée -, qui permet d’écouter du son n’importe où grâce à sa batterie qui donne 4h de musique non-stop.
Enfin, quand je dis n’importe où, c’est théorique, car personnellement je ne prends pas le bus avec ma mini enceinte (ça ferait gondoler mon Proenza, l’horreur).

Toute petite, mais costaude (quel humour), elle est compatible avec tous les ordis, iPhone, iPad, tablettes, smartphones et compagnie, elle est jolie, elle est discrète, je dis champagne ! Que dis-je, JE CRIE CHAMPAGNE OUI !

19

Instaquizz

instagram violette sbep

J’ai trouvé un petit questionnaire « instagram » sur le blog de Shalima, l’autre jour. Ca m’a tout de suite rappelé les articles « tags » de la période préhistorique blogosphérique (2007) où on rédigeait des trucs fascinants, comme « Les 10 choses que vous ne savez pas sur moi » (j’ai pris l’ascenseur avec Patrick Bruel ; je mange des harengs au petit dej ; je ne lave jamais mes pinceaux de maquillage ; blabla…).
A la fin de nos récits, on « taguait » 5 copines des blogs pour qu’elles répondent à leur tour à ces questions existentielles. Ca formait une grande chaîne de l’amitié – même si, à l’époque, personne ne pouvait se blairer – et aussi du lien Wikio (#moche).

Bon. Là, on est en 2013 alors on ne tague plus personne parce que c’est trop vintage. Comme j’avais dans l’idée de faire un article sur la médiocrité des meufs sur instagram (oui, oui, c’est pire que sur twitter) mais que finalement j’ai la flemme, j’ai décidé de répondre gentiment à ces questions. Je ne suis pas que ronchonage et cynisme.

45

Twitter au feminin, la suite

Il y a bientôt deux ans, j’avais dressé une petite typologie sans prétention des twittas de la sphère mode/beauté ou assimilés. Etrangement, alors qu’une année web équivaut à plusieurs années-lumière de la vraie vie, les attitudes recensées dans le premier billet n’ont quasi pas changé. Et pour notre plus grand bonheur, de nouveaux comportements twitto-compulsifs féminins sont apparus depuis.

Hold the line, et essayons d’y voir plus clair…

85