GEEKERIES

Twitter au feminin, la suite

Il y a bientôt deux ans, j’avais dressé une petite typologie sans prétention des twittas de la sphère mode/beauté ou assimilés. Etrangement, alors qu’une année web équivaut à plusieurs années-lumière de la vraie vie, les attitudes recensées dans le premier billet n’ont quasi pas changé. Et pour notre plus grand bonheur, de nouveaux comportements twitto-compulsifs féminins sont apparus depuis.

Hold the line, et essayons d’y voir plus clair…

85

Galeries Lafayette : le kiosque

Ola ! Je passe à tire-d’aile pour vous parler de cette nouvelle application merveilleuse : Le Kiosque Galeries Lafayette. Pas besoin de vous présenter le magasin préféré des touristes en goguette, des fashionistas en stand-by entre deux shows de la fashion week ou des mamies qui essaient vainement d’occuper leurs petits-enfant les longs mercredis de décembre. Non, vous connaissez déjà par coeur l’iconique « place to be » du boulevard Haussmann.

Hop, j’ai téléchargé l’application sur mon iPhone et j’y ai trouvé :

✔ Tous les catalogues des Galeries Lafayette que l’on peut télécharger en 10 secondes. L’astuce : coller le catalogue « Jouets » version interactive sous le nez de votre enfant le soir, avant qu’il ne s’endorme. Ca finira par le bercer. Et ça en est terminé des coins cornés du modèle papier.
✔ Toutes les vidéos. L’astuce : montrer le making of du catalogue Lingerie à votre bien-aimé, histoire de conforter sa libido bien mise à mal par votre port incessant de boots en éponge fourrée (=UGG).
✔ Toutes les infos sur les magasins de France et Navarre. L’astuce : « Damned, j’ai oublié d’acheter le cadeau de Tatie Mireille ! A quelle heure ferment donc les Galeries Lafayette de Bayonne le samedi soir ? »

Pour télécharger l’application qui propose le meilleur de la mode en catalogues interactifs => C’est par ici !

Article sponsorisé

14

Instagram #16

Je ne comprends même pas pourquoi vous n’avez pas réclamé plus tôt mes instants de vie (la timidité, peut-être ?). Il ne faut pas, tu sais, je suis ouverte à toute demande dès qu’il s’agit de mon ego.

Sans plus attendre, puisque vous trépignez d’impatience depuis des semaines, voilà mes instagrams de ces deux derniers mois et, en révisant tout ça, je me suis rendue compte que les photos de bouffe l’emportaient sur toutes les autres – si ça se trouve je me suis réincarnée en Magalie Vaé dans mon sommeil.

29