BRIAN

I’m just a gigolo

Bonjour mes fans, c’est Brian.
Avant toute chose, je vous demande de gardé vos commentaires désobligens à mon égard, je sais que je n’ai pas été très acidu, mais comme je suis devenu influent j’était invité en talasso à Besancon pendant 3 semaines pour faire un reportage fotos rémunéré très chère ! Bon, j’avais oublier mon appareil foto, mais ils m’ont garder quand même pour faire les massages cardiaques aux vieilles dame, et j’ai encore changer d’orientation professionelle puisque je veux faire gigolo (et plus du tout professeure de francais ou fotographe vu que j’oublie tout le tant mon appareil).

Vous vous demander surement ce que deviennent les valses de vienne avec Nadège ? Et bien, c’est rien qu’une pute, elle en voulait juste à mon statut de confluent.
En plus, elle portait des chaussure ortopédestres et n’aimait pas les tomate. Comme Violette, d’ailleurs. C’est bizare que j’aime les meufs tout comme elle, si ça se trouverait, je ferais un transfert et je l’aimerais ?
Je n’ose pas y pensé, ça serait quasiment de l’inceste, je retourne à mes vieille aux cheveux mauves.

Ah et j’oubliais de vous dire que j’ai appri à nagé à Besancon, et donc j’en ai profiter pour acheter un maillot de bain en toile de Jouy, il parait que c’est thermo-étanche à la transpiration.

Brian

7

Hormones

C’est Brian sur son blogue qui vous parle.
Je n’arrete pas de pleuré à cause des hormones. J’ai comme l’impreçion que je suis enceinte : j’ai toucher les seins à Nadège hier soir.
Je n’ose pas annoncé ça à Violette, elle est contre le conger maternité.

Nadège m’avait dit que j’aver qu’a prendre la pilule du lendemain, mais j’ai pas compris ce qu’elle voulé dire par là. Le lendemain de quoi ? Je n’arrive pas à réfléchir malgré mes étude littérères*, alors si quelqu’un de vous, les lecteures, avez des aiguilles à tricoter…

Brian (sous hormones)

* Oui, je les aies reprise car la photo c’est trop précère si on doit s’installer ensemble avec Nadège et le bébé. Et puis comme ça j’aurais beaucoup de vacance si je deviens proffesseure de français des BTS actionnariat comercial.

9

Je suis pas d’accord !

Bonjour tous le monde sur mon blogue, c’est de nouveau Brian (très en colaire !).
Je vous passerez vos salutations distinguer quand au fait que je soye pas trop présent sur le blogue, car je suis très énervé.
Figurez-vous qu’il marive la meme chose qu’une blogueuse de l’influance mode qui a vu son soi-disant visage sur des teeshirts Zara.
Et ben moi, alors que je me promener avec Nadège (je l’ai toujours pas sauter, je vous dirai quand on aura fait l’amoure vous inquiéter pas), on regardait les boutiques car elle voulait acheté une paire de cuissardes en plastique et poum on tombe sur ça : mon prénom sur des torchons !

Je veux bien croire que je suis célèbre (j’écrit les billets à thune de Violette, c’est pas rien), mais y’a des limites ! D’où qu’on ne me demande pas mon accord pour graver « Brian » sur les trucs pour essuyé la vaisselle ? Je suis vraiment colaire.
Comme Nadège, son oncle il a triplé sa première année de droit, elle va y demandé comment on peut faire pour le procès aux assiégés (ou je sais plus trop comment on dit) et pour que je gagne des indemnisations compensataires.

Ah ça, ça va pas se passé comme ça, foi de Brian !

Brian

14