Bilan parfumé

    

C’était VRAIMENT génial de lire les histoires – drôles, touchantes, sensibles… – liées à vos parfums l’autre jour. Tu vois, c’est comme l’article sur les madeleines au chocolat. On croit que ouais bon voilà, deux petits tours et puis s’en va, mais en fait non, tout le monde se prend au jeu. Et ça donne de très jolis récits, merci ! Quelqu’un a même parlé de « petits contes modernes », et c’est terriblement vrai.

Comme je vous l’avais proposé dans les commentaires, et face à votre enthousiasme débordant (deux personnes), voilà un récap’ de vos parfums du moment. J’ai pensé que ça pourrait donner des idées parfumées à celles qui errent, désespérées, dans les couloirs du temps odorant. Et puis aussi, je voulais voir si on arrivait à dégager une tendance.

Enfin, oui c’est un vrai billet de feignasse mais, comme je dis toujours, Point trop n’en faut sinon la cruche finit dans l’eau (la cruche c’est moi…).

– Le grand gagnant, c’est Guerlain, avec 11 mentions de votre part. Ça donne :
l’Heure Bleue (deux fois), Aqua Allegoria Mandarine Basilic, Shalimar, Samsara, Herba fresca, Jicky, Mitsouko, l’Eau de fleurs de cédrat (deux fois) et l’Eau.

– Ensuite on a Serge Lutens avec 7 mentions. Ça donne :
Ambre Sultan (trois fois), Sa majesté la Rose, Fleur d’oranger, Louve et Boxeuses.

Hermès arrive en troisième position (j’ai l’impression de donner l’arrivée du tiercé…) avec 5 mentions :
Un jardin sur le Nil (deux fois), Calèche, le jardin de Monsieur Li et Eau des Merveilles.

Chanel a 3 mentions : N°19, N°5 et Coco Mademoiselle.

– Deux personnes portent Patchouli de Réminiscence.

– Voici venue l’heure de l’énumération des marques citées une seule fois par celles qui ont commenté. Je vous autorise – exceptionnellement – à lire en diagonale :
Pour un Homme Caron, Fleur d’oranger Fragonard, Loulou Cacharel, Philosykos de Diptyque, Chloé, Tubéreuse virginale Histoire de parfums, Mure et musc l’Artisan Parfumeur, Amande de Prada, Aromatics in black Clinique, Thé vert Yves Rocher, l’Eau Aimable du Couvent des Minimes, Les eaux de Roger et Gallet, Tuscany per dona d’Estee Lauder, Paris YSL, Spicebomb de Viktor & Rolf, Flower by Kenzo, Petite Chérie d’Annick Goutal, Acqua di Palombaggia de Casanera et L’air de rien Miller Harris (ENFIN une fayotte !!).

Je vous souhaite une bonne journée. Plus d’excuses pour ne pas sortir parfumées !

Catégories BEAUTY CASE

21 commentaires

  1. Anne dit :

    La preuve, si besoin en était, que ce blog est suivie par des personnes de bon goût ;-)!

  2. Dès que je lis un billet sur des parfums, j’ai comme une irrésistible envie de les sentir, j’ai l’impression que je vais découvrir un monde merveilleux. C’est grave, docteur ?

  3. Betty dit :

    Rien à voir mais c’est étrange, depuis quelques jours je ne vois pas toutes les photos et donc aujourd’hui, il n’y en a qu’une et je ne la vois pas. Je te regarde via Chrome sur Windows 8.

    • violette dit :

      Ah zut ;-(

    • Betty dit :

      Mais si je rafraîchis la page, la photo apparaît ! je suis sauvée :)

      et pour moi, tu peux ajouter la fleur d’oranger de Fragonard l’été et Escale à Portofino de Dior toute l’année !

    • lapommeduverger dit :

      Oui, oui Escale à Portofino de Dior en été, et Pour Elle, eau de parfum d’Annayake en hiver (aujourd’hui quoi!)

  4. sarah dit :

    merci pour la synthèse ! c’est en effet une bonne idée

  5. marie dit :

    L’autre jour je voulais te raconter aussi mon histoire de parfum et puis je ne l’ai pas fait. et puis il y a eu un nouvel épisode parfum depuis.
    Mon parfum à moi c’était « shalimar parfum initial » , parce que Shalimar est le parfum de ma maman, parce que je ne voulais pas lui voler son odeur mais en avoir toujours un peu quand même, maintenant que je ne peux plus entrer dans la salle et sentir son odeur. Mais il y a 2 semaines j’ai eu pour mon anniversaire « Shalimar », ils ne font plus « shalimar parfum initial » (+1)

  6. Cam dit :

    Zut de flûte ! Je n’avais pas répondu à ton article précédent.

    Pour moi c’est Nahema de Guerlain ou Sa Majesté La Rose de Serge Lutens en hiver.
    En revanche, l’été je me cherche un peu… J’aime bien l’eau des Minimes du Couvent des Minimes, une eau de Cologne aux agrumes très fraîche mais qui, comme ses consœurs ne tient pas bien longtemps.

  7. Oufti dit :

    J’ai imprimé ta liste, je m’en irais demain à l’Inno renifler ça:-)

  8. Babel dit :

    Merci pour le récap’! (Je fais partie des deux personnes qui avaient demandé)

  9. mari dit :

    rhooo mais REMBOURSEEEEE !!!! c’t’article de feignasse que nous fait là ! mais tu penses à moi, ma pause thé-lecture de Violette du jour ? non t’es pas sympa vraiment là t’es pas sympa…tiens je pause congé et je m’en vais en weekend dès ce soir !

    Bien ou bien la technique pour dire que je me tape un weekend e 4 jours ? :-)

  10. Phoebe dit :

    Du coup, tout aussi pressée que lors du premier post « parfum », mais je prends le temps de rajouter le mien !
    Il a un nom impossible, mais je l’adore car il TIENT et je le sens sur mon poignet !
    Endymion, de Penhaligon’s

  11. Od Rey dit :

    J’en profite pour saluer ma jumelle de parfum: Patchouli de réminiscence ?

  12. Karine dit :

    Ah mais nan, t’as oublié Grey Flannel, de Geoffrey Beene ! (bon t’as mis peut-être que les parfums femme cela dit) Ca m’a donné envie de le reporter d’ailleurs. Un de mes premiers petit copain le portait et j’adorais cette odeur. Je l’ai acheté il y a quelques années car j’avais envie d’un parfum original, frais, qui sent le propre. Et depuis ton post je le reporte.

  13. bobette dit :

    ben non c’est pas un article de feignasse!! C’est drôlement intéressant, et l’eau de fleurs de Cédrat me tenterait bien. Je ne sais pas si je suis prête à porter du Guerlain de nouveau, mais j’irai le sentir…

  14. Zelda dit :

    J’en ajoute un à la liste, pour ceux qui aiment la fleur d’oranger (je porte d’ailleurs aussi l’eau de toilette de Fragonard) c’est » L’eau des sens » de Dyptique, un pure délice cette eau de toilette !

  15. Mathilde dit :

    J’ai raté l’article de l’autre fois mais moi aussi je porte Hermès c’est jardin sur les toits un vrai coup de foudre. Je suis compliquée niveau parfum, je n’aime pas les parfums trop fort ni trop sucré, alors pour trouver pas simple. surtout que je veux pas le parfum de tous le monde ! J’ai longtemps porté ange ou démon le secret de givenchy mais ma meilleure amie me la piqué du coup plus possible. Et par hasard un jour j’ai sentie Jardin sur les toits et je me suis dit il est pour moi et je l’adore l’avantage de chez hermès c’est que ce n’est pas le parfum de tous le monde ;)

  16. LoloDesBois dit :

    Alors c est dingue cette histoire de parfums car il vient de m arriver une anecdote amusante. Je vous raconte. Mon premier parfum de grande, quand j avais 15 ans, c était Eau de Lancôme. C etait frais, c etait un peu masculin je crois pour moi car ma mère ne s est jamais parfumée mais que mon père se parfumait beaucoup au contraire. Il etait représentant et ca sentait le propre et le frais après son passage dans la salle de bain. Vers 20 ans, j ai acheté mon premier flacon de Patchouli de Réminiscence, rien à voir. La mère de ma BFF le portait, elle se maquillait, elle était très féminine. Petit transfert je pense. J ai tenté Aromatics Élixir de Clinique aussi. J ai rencontré mon mari, Patchouli c était mon odeur, et il ne l appréciait pas toujours pourtant. J ai dû le porter 10 ans puis j ai eu ma fille. Et mon premier flacon de Tartine & Chocolat. Et d Eau d Hadrien d Annick Goutal. Et d Huile Prodigieuse de Nuxe l été. Puis mon premier garçon. J ai délaissé Patchouli, lui préférant Patch de l Artisan Parfumeur puis un patchouli bio de chez Florame à la biocoop, plus discret. Puis mon deuxième garçon. Et on s enivrait d Eau de Bonpoint. Là c est Neroli Portofino de Tom Ford avant de craquer fin mai pour mes 40 ans pour l Eau des Sens de Dyptique. Je reviens donc à l anecdote. On a perdu 15 degrés à Toulouse cette semaine et ça caille sévère. Alors hier je ne sais pas pourquoi, je me suis mis Patchouli. Et quand mon mari est rentré le soir, il m a dit  » huuuum, tu sens drôlement bon ». Je lui ai répondu que c était le parfum de notre rencontre. Et il a ajouté des choses que je ne peux pas raconter ici. Lui portait l Eau d Orange Verte d Hermès que je lui avais fait découvrir et que je lui ai offert pendant 15 ans. Alors j ai trouvé mon idée cadeau pour la fête des pères. Merci Violette de nous permettre de nous rappeler à quel point les parfums sont rattachés aux souvenirs. Je regrette de ne pas être la femme d un seul parfum. Même si c est chouette aussi d en avoir plusieurs qui ponctuent les événements de notre vie.

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.