Docteur Violette répond à ses lecteurs, trouve des solutions et ne fait pas payer la consultation

La semaine dernière j’ai reçu 2 mails très intéressants (et flatteurs aussi hein, assumons) de lectrices qui me demandaient des conseils un peu fashion.

J’ai donc décidé d’y répondre ici, au vu et au su de tous, parce que ça peut intéresser d’autres lectrices qui n’osent pas toujours m’écrire car je suis, c’est vrai, tellement submergée de courriels que c’est mon assistante qui vous enverra désormais les posters 30×40 cm dédicacés, ne m’en voulez pas, mais il faut aussi que je bosse un peu, sinon je vais perdre mon travail à cause de vous et j’ai quand même quelques responsabilités familiales où là je ne peux pas trop déconner.


Ce que je veux dire, en vrai, c’est que ça me ferait plaisir de vous aider, si, si vraiment, donc n’hésitez pas à m’écrire, pour me faire part de vos problèmes (pas familiaux hein ?), en indiquant votre prénom et votre ville, afin que je puisse vous répondre ici, mais d’une façon un peu personnalisée qui fait toujours plaisir à l’ego.


Voilà, ça c’est fait…

Donc,

Églantine, Paris 15ème, me demande, je cite : « Compte tenu du fait que toutes les chaussures sont + ou – ouvertes ce été : quid de la couleur du vernis pied ? J’ai vu que le rouge vermillon était tendance, mais est-ce vraiment le must have ou faut-il rejoindre (aussi pour les pieds) la tendance Nude que je préfère d’ailleurs… Est-il possible de dissocier les 2, ou faut-il être raccord ?  »


Alors, chère Églantine, j’ai envie de te dire que ni l’un, ni l’autre hein !

Mais comme je ne veux pas trop te bousculer et étant donné que tu habites le 15ème qui est très proche de la Porte d’Orléans et du coup c’est plus pratique pour toi quand tu rentres en Province le ouikène, donc je te conseille, au pire, le « Nude » que tu aimes tant, histoire de ne pas faire désordre dans ton quartier.


Maintenant, si tu es prête à faire chavirer tes habitudes, saches ma chérie, que cet été, les couleurs seront ultra féminines, j’entends par là du corail, du rose poupée voire du bleu menthe à l’eau (je sais, ça calme, mais ce n’est pas moi qui l’ai décidé), donc maintenant tu fais comme tu veux. Peut être commence par le corail, et ensuite vois s’il n’y a pas trop de grincements de dents dans ton entourage pour te lâcher grave !

 

Par contre, là où je sèche complet, c’est sur ta question de raccord mains/pieds.

J’avoue, je ne sais que te conseiller…

J’aurais tendance à dire que c’est plus joli quand c’est raccord, mais comme on sait toutes que la mode, c’est pas forcément être joli, peut être qu’un désaccord mains/pieds te donnerait une trash attitude dont tu ne soupçonnais même pas l’existence.

 

En même temps, tu vois, je me dis qu’avoir la vision d’un « corail » sur les mains toute la journée, ça risquerait de te filer très vite des nausées que tes collègues vont croire que t’es enceinte, donc mon bilan fashion onglerie, te concernant, : mains « rose poupée » / pieds « corail ».

Voilà, non ne me remercie pas, c’est de bon coeur.

Qu’entenje par « rose poupée » ?

Pour vous donner une idée, je pense en particulier au « Very Rose » de Dior, décrit par le magazine du Printemps (Gros best seller du moment, beaucoup d’images, peu de textes) comme un vernis « très Miami, annoncé comme un des hits de l’été« 

 

Pour le côté « Miami » du vernis, vous interrogerez la conseillère de vente de chez Sephora, je suis sûre qu’elle sera épatante sur la question, pour moi, c’est encore un peu flou.

22

Initials B B : Babette Bayrou ou « je ne ressemble à rien »

Parlons ici de cette femme méconnue du grand public et qui retombera sans doute dans l’anonymat le plus complet dès Dimanche, mais comme chacun a droit à son 1/4 h de gloire… Hein Liz ? (Je trouve que Liz ça t’irait vachement mieux que Babette comme nickname, mais bon ça n’engage que moi… faudrait pas braquer François non plus)Sauf que là on va analyser ton look ma grande et, comment te dire, tu vas prendre un peu cher, pardon….

Comme ça, hop, instinctivement tu ressembles à Dora l’exploratrice, mais en vieille, genre tu aurais perdu ton sac à dos, ta carte et ton cousin Diego sur la plus haute montagne, et ça, tu l’aurais pas digéré, et donc tu es aigrie. Si, si je le sens bien, va !

Sinon, au niveau de la frange, tu aurais presque bon, sauf qu’elle est un poil trop longue et qu’avec ta coupe qui ne ressemble à rien, ça le fait pas, voilà c’est dit !
A ta place, j’appellerais les gens de « panique chez le coiffeur » (tu sais l’émission culturelle qui passe sur aime6, mais pas trop souvent).
Oui donc, tu dois bien avoir quelques contacts influents qui peuvent faire venir chez toi Alexandre Zouari ces prochains jours pour t’aérer un peu tout ça, te customiser la crinière, te dégrader ton casque innommable, non ?

Ton pull rouge, j’imagine qu’il ne possède pas le minimum syndical – 30% cashmere – hein ? Je ne me trompe pas ? Mais il ne te donne pas de frics, toutes les semaines pour ton chopingue perso, François Bayrou ?

De ce fait, je ne vais pas m’attarder sur le comblement de tes sillons naso-géniens, si t’as pas de blé pour le pull, laisse tomber pour le ravalement de façade…

Et puis, Babette (ou Liz comme tu préfères), quand tu fais sécher ton pull sur un cintre pour éviter d’avoir à le repasser, t’évites de prendre un truc qu’on t’a refilé au pressing quand tu es allé chercher ton imper après son grand nettoyage de Printemps, parce que ce n’est pas beau, sur les épaules, les marques du cintre « bon marché ».
Heureusement qu’en plus tu n’as pas de pellicules, sinon ça attirerait d’autant plus notre regard et on ne verrait que ça. Non, là, tu as eu de la chance.
Là où t’es lucky encore, c’est que j’ai choisi une photo où on ne voit que ton buste, histoire de ne pas en rajouter, tu as déjà assez de boulot au niveau de la partie supérieure, je ne veux pas te déprimer plus que nécessaire.Voilà Babette/Liz, c’est pas qu’on se fait chier, mais comme tu regardes ta montre, on va te laisser finir ton petit dej tranquillou.

Juste, sois sympa, ne deviens pas Première Dame ! C’est tout ma grande…

Ah non pardon, juste, si t’as pas trop les moyens en ce moment, tu sais que chez Ikea ils font des pures cuisines équipées ?
Bon ok, ça prendra le ouikène à François pour monter tout ça et peut être il a d’autres trucs à faire, m’ais t’as peut être des voisins qui pourraient t’aider, non ?

29

Le truc où faut trouver l’affirmation fausse et qui est trop drôle et qu’il faut faire passer sinon ça casse la chaîne et c’est pas très corporate

J’ai découvert sur le ouèbe, grâce à ma copine Mondemo, une sorte de chaîne assez marrante, que Penelope a relayé aussi d’ailleurs, sous forme d’illus, elle, becauz’elle dessine trop bien, ce serait con d’écrire en plus.
Mais c’est pas le truc genre si tu l’envoies pas à 10 amis tu seras pas Milliardaire en Dollars/ tu seras envoûté tellement fort qu’il faudra appeler l’exorciste/ Flipper le Dauphin ne reverra pas sa maman, non, non, c’est plus léger comme chose !

Donc,le concept est très simple, je fais light, on est Dimanche, et comme moi vous avez trop mélangé les cépages hier soir.
On liste différentes infos sur nous (donc, en l’occurrence, là, sur moi) et parmi les affirmations, il faut trouver laquelle est fausse (hihihi, je vous avais pas dit qu’on allait vachement rigoler aujourd’hui ?)

Celui/celle qui trouvera ce qui est faux…ben…non, non je n’aurais pas de relaxions sexuelles avec lui/elle, mais je peux lui offrir mon respect le plus total, ce qui finalement est bien mieux si on réfléchit à la chose d’une manière assez détachée.

Juste je préviens, je me la pète un peu niveau name dropping, mais c’est tellement bon !!!!

– J’ai pris l’apéro avec Alejandro Amenabar (réalisateur du film « Les Autres ») à l’époque de la sortie du film et il m’a refilé quelques infos croustillantes sur Nicole (Kidman)

– Dans une soirée, j’ai dit à Igor (ou Grichka) Bogdanov que je le confondais avec son frère (Grichka ou Igor)

– Je fréquente le même manège qu’Olivier Besancenot (même qu’il porte des « Nike », comme quoi la Guerre Froide, c’est bien fini)

– J’ai demandé un autographe à Hugh Grant juste avant son embarquement à l’aéroport d’Heathrow (et il m’a dit « yes, of cour’s » en souriant)

– J’ai défilé en jean « neige » et guêtres roses fluo dans l’émission « Rince ta baignoire » en 1998 (ne cherchez pas, elle n’existe plus, mais ce n’est pas à cause de mon passage)

– J’ai embrassé Marion Cotillard (sur la joue hein !) et elle m’a dit « Marion, ravie de te rencontrer » (énorme, non ?)

– J’ai prêté mon gloss, dans les toilettes des « Bains », à Helena Christensen

– J’ai dîné chez Nicolas Rey (écrivain trèèès Parisien, famille Beigbederienne)

Donc, relayez-moi tout ça, histoire de faire une grande chaîne de solidarité que si on s’y met tous, on va carrément éclipser les Présidentielles dans les médias tellement on va être influents.

(mh, tu prends un aspro et tu t’y colles, c’est pas une excuse d’être encore bourrée de la veille)

29