Allons z’enfants…

Comment ? Qu’est-ce que j’apprends ? (célèbre tirade
tirée du film « la vérité si je mens 2 » : et oui, grosse référence cinématographique)

Vendredi dernier, Ségolène Royal a déclaré « Je pense que les Français devraient avoir chez eux le drapeau tricolore, comme dans d’autres pays où dans les fêtes nationales les drapeaux sont mis aux fenêtres »

Alors là, je m’insurge, je me révolte, je dis NON !
Pour la simple et bonne raison qu’esthétiquement parlant (parce que ici c’est la seule chose qui nous intéresse), ce n’est vraiment pas le plus beau.
Ben ouais, on n’a pas eu de chance sur ce coup là, c’est vrai, mais moi, tant qu’on me demandait pas d’en mettre un à mes fenêtres, ça ne me dérangeait pas.

Je sais pas moi, mais l’Union Jack, il est vachement plus sexy comme drapeau ; c’est quand même celui de Kate et de Robbie quoi !

Alors, je te le dis franchement Ségo, NON, ça va vraiment pas le faire !

3

Choo’s shoe

Le violet est incontournable cet été, donc il me les faut !

(Vous avez relevé le brillant jeu de mots contenu dans le titre de ce billet ?)

2

Candy Neige-André, un cas social ?

J’avoue, j’ai du décrocher vers 1979.
Je crois que j’étais trop petite pour comprendre tous les imbroglios familiaux qui tournaient autour de cette pauvre Candy, donc j’ai lâché l’affaire.

J’ai découvert récemment une analyse psychologique du manga « Candy » (non, on ne se marre pas, c’est très sérieux) et là, j’ai appris un truc de malade !
Apparemment, à la toute fin de « Candy », on apprend que l’oncle William, M. Albert et le Prince des collines ne font qu’un : l’avenir romanesque de Candy est désormais bouché, son premier amour se trouve être son père adoptif, et les liens affectifs supplantent désormais les épanchements sentimentaux.

Alors, voilà, je suis un peu chiffonnée par tout ça et pas très rassurée, je l’avoue, par l’état de santé mental dans lequel doit se trouver cette pauvre Candy Neige-André (My god, quel nom de malade!).

Alors, si vous avez des news, faites passer…

3