La WAG ou la femme de Footeux, comme on préfère…

Le nouveau terme qui nous vient de la perfide Albion, pour désigner les femmes de footbaleures, icônes de ce qui se fait de plus con et de plus décérébré, est WAG : Wifes and Girlfriends.
Littéralement, femmes et petites amies, dans la langue de Molière (pas Romain Duris, le vrai).Quel est donc l’intérêt de ce billet linguistique, du même acabit que « where is Brian ? » (in the kitchen, pour vous éviter de chercher dans toute la maison), vous demandez-vous ? Je vous réponds : aucun, rassurez-vous…

C’est juste pour vous donner un petit mot à placer dans les dîners entre copines, quand vous vous mettrez à parler de la tête de limande de Victoria Beckham ou, quand vous évoquerez la rumeur de l’hiver dernier comme quoi Véro, femme de Zidane, aurait été, comment dire…cocue, quoi….Pour vous, les garçons, c’est pareil, quand vous commenterez les résultats de la ligue 1, affalés sur le canapé en velours marron élimé de votre pote Régis (celui qui est un con), votre 16 à la main et que vous pourrez dire, l’air dégagé « Pff, y’en a marre de la surmédiatisation de toutes ces WAG », là vos amis vont vraiment halluciner et vous idolâtrer secrètement.

Oui, vous ne serez plus simplement un beauf ! Ce jour-là, vous deviendrez un über beauf grâce à moi, et ça change carrément tout !Si vous voulez pousser le débat un peu plus loin dans la soirée, sachez donc que la WAG par excellence n’est pas Victoria Beckham, comme on pourrait le croire aisément, ni Adriana Karembeu d’ailleurs, non, non, non !!!

Excusez-moi, mais je suis en train de me souvenir de la honte suprême, tombée sur un ami très cher, quand il s’est retrouvé dans la même pharmacie qu’Adriana, à Neuilly, pétrifié d’amour devant la déesse, et que le pharmacien a gueulé « c’est un thermomètre anal que vous voulez ?» et que lui, il n’a pu que répondre « non mais c’est pour ma fille, hein, c’est pas pour moi, elle a de la fièvre », vous imaginez le double grillage devant la Karembeu ?
(histoire véridique qui pourra vous être confirmée par écrit sur simple demande par imèle)

Donc, non, la pure WAG, c’est la fiancée de Wayne Rooney, enfant de Liverpool just like the Beatles, j’ai cité Coleen Mc Loughin, super connue en England et surtout super trash & pouf !

Z’allez me dire que Victoria est pouf aussi. J’acquiesce, mais Coleen est une pouf jeune, qui porte des joggings en éponge fuschia et qui fuck everybody becauz’ elle a touché le jackpot… Donc, voyez la nuance hein ? (si non, ben essayez quand même de la voir, je veux pas m’éterniser sur le sujet)

Voilà donc je ne vous colle pas la photo de la Coleen, vous chercherez vous-même dans gougeule, (le velours éponge ne va pas au teint de ma ligne éditoriale), histoire que vous puissiez la reconnaître dans les tribunes quand vous regarderez le match dans le poste et non, on ne me remercie toujours pas, mais par contre, on me vénère !

N.D.A : Si vous doutez de l’utilité Fashion de ce billet, je vous signale juste que que la WAG était vaguement évoquée dans le « Elle », cette semaine, alors faites pas les fines bouches, je vous analyse le dernier concept early hype, faudrait voir à pas trop pousser non plus…

28

Message perso à ma coiffeuse…

Ma coiffeuse, non franchement t’as déconné hier avec mon brushing.
Ok, quand je suis sortie de ton « salon » (même si ça ressemble plus à un appartement témoin), je ressemblais à Madonna en brune, que même que t’as voulu me prendre avec ton numérique pour attirer le client en mettant mon joli visage en devanture et que je t’ai dit « enfin, vous n’y pensez pas, grande folle, hihihi »…

Mais crois-moi, aujourd’hui, ça ne ressemble plus à rien, je fais plus Liz Hurley sortant de boîte Londonienne complètement pétée au bras d’Elton, si tu vois le concept ?

Alors, ouais, tu ne me fais pas payer (très) cher pour Paris et tu m’adores, mais là faudrait voir à rectifier le tir.
Alors, je ne te jette pas la pierre, hein, peut être c’est de ma faute, j’ai trop fait la folle hier soir devant le plasma, mais dis-donc voir, j’étais pas non plus en night-club jusqu’à plus d’heure par 50° que tellement t’es serré que tu ressembles à une éponge.

C’est juste que comme tonight je dîne avec mon amie A. et qu’elle possède, par nature, la chevelure de Daryl Hannah, période « Splash », sans jamais y toucher, ben comment te dire, j’ai un peu les boules hein, je t’avoue Madonna, ça l’aurait bien fait…

Enfin, si t’es jalouse et que tu essaies de me griller, sache, jeune insolente, que je possède d’autres atouts que ma sombre chevelure et que je ne t’ai pas attendue, connasse, pour me faire draguer, brushing ou pas !!!

(Bon, excusez-moi, ça fait du bien, parfois, de ne pas se laisser faire par les commerçants de quartier. Voyez, on les laisse exister, on délaisse les grandes surfaces, et voilà comme ils nous remercient ces ingrats)

J’ai bien fait de la remettre à sa place, non ?

19

Soyez tendance, regardez la Nouvelle Star avec GEMO, Chaussures et Vêtements… et Maître Nadjar aussi

Après une soirée sous le signe Picard/nounours guimauve/schtroumpfs Haribo & Bordeaux devant aime6 + W9, la chaîne à zéro euro de budget, des fois que ça aurait pas suffit 2h30 de karaoké sauce jury payé pour être meilleur que les chanteurs, je vous livre mes modestes pensées, pour être plus claire mon débrief, quoi !1) La roquainerole attitude des supermarchés
Donc, Virginie (que je pense que tu devrais être remplacée par Jérôme Pitorin, encore méconnu du grand public, mais que ses blagues sont tellement nazes qu’elles en deviennent cultes, enfin moi j’adore, savez, c’est le roux qui déconne grave dans l’émission mais qu’on voit très peu parce qu’on sait pas encore s’il est vraiment culte et si les gens vont comprendre le 10è degré), oui, toi, Virginie qui arrive dans ton mi-legging/mi-jogging coupé en bas qu’on dirait tellement Olivia Newton-John période Grease que ça en est troublant !

Sauf que moi je me suis demandée pendant 2h30 quand Travolta allait faire sa guest apparition, mais qu’en fait j’ai compris que non, il était trop occupé à rouler des pelles à Tom (Cruise) à un congrès de Sciento, donc pas là le John.

Puis, Marianne. Ah Marianne !! Ne sais tu pas, écervelée que tu es, que la tête de mort (omniprésente sur ta bague et ton collier de 14 tonnes) c’est so 2004, ma chérie !
M’enfin, Victoire de Castellane a commencé à délirer avec ça dès 2002, tu n’es pas sérieuse sur ce coup-là…

2) Love, love, love… it’s easy
Déjà, vous arrêterez de m’appelez Violette à partir de maintenant, tout de suite. Je m’appelle Angie.
Quand Pierre m’a dit devant tout le monde « Angie, you’re beautiful, but ain’t it time to say goodbye ? », j’ai crié tellement fort « non » que le plasma s’est mis à pixelliser comme un fou et j’ai demandé à S. s’il avait fait venir Darty pour un réglage, mais il m’a répondu que non, tout collait et là, j’ai compris ce que c’était que la passion, la vraie !

Et puis, aussi, vous croyez qu’ils couchent ensemble Julien et Gaétane ?
Non parce que soit ils sont profs à l’Actor’s Studio, soit je ne m’y connais plus, mais c’était torride, hein ? Ça transpirait l’amour et le sexe ou alors je suis complètement obsédée sexuelle ?
3) Là où on termine sur du languedeputage sinon ce serait pas très drôle

Sinon, Dove, c’est bien aussi quand tu prends un peu moins de coke.
Sauf que le Cannabis ça détruit aussi les neurones mon chou. Alors je te remercie pour la sobriété de tes commentaires, mais comment te dire, si on t’emmerde et que t’es là que pour prendre le chèque il faut le dire, hein, c’est pas grave, on en est tous là quelque part.

Et puis, tu évites d’employer le mot « faussetesse », becauz, ben, il existe pas ce mot. Allez, la prochaine fois tu reprends tes bonnes vieilles habitudes, va, ça te réussit pas de fumer.
Ça, c’est fait.

Raphaëlle, ben comme d’hab, sauf que ce soir tu ressemblais à Emma Daumas, mais qui aurait pris de la cortisone.
Marianne, ben oui toujours toi, si tu enlevais l’écureuil qui te dévorait le crane, ça aurait été pas mal aussi. Ceci dit je suis super pute, car tu étais vachement belle ce soir… quoique… non, allez, tu étais vachement belle.
Julien, t’as beau être hyper pointu, désolée mais le slim avec les grosses cuisses, c’est un affront à toutes les biens gaulées de la planète ! Je cite, mon ami Benjamin, qui me disait il y a de ça 1 heure « j’ai mal aux couilles pour lui« , et c’est vrai que tu devais pas être au top niveau confort, mais bon, après, c’est toi qui voit…

Bon, on va pas faire une thèse non plus, mais pour finir, j’ajouterai que Cannelle (c’est bizarre de porter un nom de chien, non ?) était bonne en groupe quand même…

21