Le Jean-Jacques Goldman (141)

✔ Hello la jeunesse, voilà un JJG tout frais. Je ne sais pas si ces mouchoirs brodés à la main sauront guérir nos gros chagrins mais, en tous cas, le storytelling est bien mignon. Et si poétique !

Sèche Larmes, c’est l’histoire d’un couple, Ben & Romie. Une fois, pour rire, Ben a eu l’idée de broder un mouchoir pour Romie, afin de lui montrer son amour d’une manière différente des autres. Chaque mouchoir brodé avec amour se faufile dans la poche pour célébrer chaque moment de vie : ils s’appellent « Bonne poire », « Jus d’amour », « Diseuse de belles vérités », etc…

20

Mode & maison, ma sélection

Un bail que je ne vous avais pas proposé de sélection chez l’ami(e)* La Redoute. L’occasion fait toujours le larron puisque les ventes privées battent leur plein sur le site, aussi bien côté maison que côté mode. Les ristournes montent jusqu’à -60%, il y a donc plein d’affaires à faire : plaisir des yeux, joie du portefeuille, félicité du foyer.

Voilà donc mes morceaux choisis dans ces deux catégories. Robes à 10€, Kitchenaid à moitié prix, jolie vaisselle bradée, blouses que-veux-tu. Rien ne va plus !

* Je me suis toujours demandé quel était le sexe de La Redoute ; masculin ou féminin, le débat  – enflammé – est ouvert. Me concernant, je suis partagée. Au départ, La Redoute était UN catalogue papier et rien d’autre, donc un garçon.

On disait « Hey, y’a LE catalogue La Redoute qu’est arrivé !« . Vous me direz que maintenant c’est UN site internet, et que le genre n’a pas varié. C’est sûr, mais quand même le « La » avant la Redoute me fout dans l’embarras. Que de tracas.

un. Tapis style Berbère en laine
deux. Panier rond
trois. Vaisselle bicolore
quatre. Chaises en fer forgé
cinq. Cactus en faïence
six. Robot Classic Kitchenaid (à moitié prix !!)
sept. Bols en faïence craquelée
huit. Matelas de sol
neuf. Lampe à poser
dix. Tapis style Berbère en laine

30

En vrac (4)

Bonjour. Voilà un nouvel article « en vrac », un article de quand on a rien et tout à dire à la fois, un article moins qu’hier et plus que demain, un article profondément humaniste.

Let’s dance

Je crois que je n’avais pas acheté de chaussures chez Zara depuis dix (bonnes) grosses années. Elles sont souvent attirantes, je le reconnais, mais les chausser est impossible tant elles torturent les pieds. Les utiliser en serre-livres ? Pourquoi pas.
J’ai fait un truc complètement débile la semaine dernière, j’ai repéré sur le site de la marque espagnole ces beautés rouges et je les ai commandées sans même les voir pour de vrai (alors qu’en essayant des chaussures chez Zara on les repose 9 fois et demi sur 10 parce qu’on a souvent l’impression qu’on nous enfonce des clous dans les orteils…). Mais ne dit-on pas que qui ne tente rien n’a rien et une bouteille à la mer ?

Contre toute attente, elles sont plutôt confortables, je veux dire elles ne ruinent pas les pieds. Le début de la rédemption ?

42