Aller de vigne en vigne…

    

Salut les jeunes. Vous vous souvenez, l’année dernière je vous avais raconté ma visite chez Veuve Clicquot à Reims ? L’article est ici, et tout n’était que bulles, volupté et ambiance feutrée…
Il y a quelques semaines, j’ai reçu une nouvelle invitation de la part de la célèbre maison de champagne. Cette fois, ça n’était pas seulement pour se mettre minable chic – un peu, bien sûr, parce qu’il faut toujours penser à bien s’hydrater même en basse saison -, non, non, on m’invitait à faire les vendanges au coeur d’un vignoble méga réputé dans le monde entier.

Évidemment j’étais ravie. J’adore vivre des expériences inédites, même si j’avais déjà fait les vendanges une autre fois dans ma vie (genre 1 heure)(avec des pauses), chez un copain de fac qui avait repris le domaine de son grand-père près de Saumur. Ah ça, on avait bien rigolé. Tout le monde était ivre mort au milieu des grappes. Sauf moi bien sûr, j’étais la sérieuse de la bande (<=LOL).

Mais avant de nous lancer dans la cueillette, nous avons passé un moment magique, un dîner un peu hors du temps au beau milieu d’une crayère (cave à champagne souterraine, si vous aimez mieux)(vous avez arrêté l’école en 5ème ou quoi ???), entre musique, huîtres tièdes et Clicquot extra brut.
Parenthèse enchantée avant le chant du coq du lendemain matin : DEBOUT LÀ-DEDANS, IL EST 6:30, IL PLEUT, ON PART FART FAIRE LES VENDANGES. Oui, les coqs parlent très fort à Reims, mais c’est parce qu’ils ont des problèmes d’audition et pas de bon ORL à disposition j’imagine…

Bref, me voilà en train d’enfiler mes bottes de géant jaune (le cousin du roi du maïs en boîte) sur mon lit d’hôtel, la marque des draps encore imprimée sur les joues et en avant Guingamp, comme on dit par chez nous à Paris intra-muros.

(REP A SA LA FASHION !)

Laissez-moi vous rassurer, les vendanges se sont plutôt bien passées. Malgré une grosse averse qui a englouti mon semblant de brushing et dégueulassé mes bottes bouton d’or, j’ai tenu le choc. Ah ça, j’en ai coupé de la grappe ! Et si ça se trouve dans quelques années vous vous saoulerez avec mon raisin ramassé. C’est beau tout ces mystères qui entoure la vigne.

En fin de matinée, j’ai enfin pu enlever mon costume en plastique vert – la vérité, on était pas là pour faire les mannequines, hein – et j’ai regardé tout ce raisin qui s’accumulait. J’étais émue. Mais j’avais faim aussi. Alors après l’effort le réconfort ; c’est à dire l’apéro !

Et c’est pas parce qu’on déjeune exclusivement au champagne rosé qu’on doit se la jouer sophistiquée ! On nous a servi ce jour-là le même repas qu’on donne aux vendangeurs (chez Clicquot) : un bouillon et une potée champenoise (<=pas du tout instagramables mais très très bons !). Comme quoi ça sert à rien de faire les malins culinaires, le respect des traditions aura toujours mon adhésion.

Mille mercis Veuve Clicquot <3


Catégories PLACE TO BE

19 commentaires

  1. Nanou dit :

    In my defense (comme dirait cette bonne vieille smackhead de Liam Gallagher), je ne bois pas, sauf…un peu de champagne à l’occasion (oui, plutôt à ce moment-là). Mais vraiment, VRAIMENT, je pensais que le champagne c’était du raisin blanc. Je sens que je suis bonne pour l’affiche là. Très belles photos en tous cas.

    • violette dit :

      Si si le champagne c’est avec du raisin blanc ! C’est juste qu’il ont plusieurs cépages chez Veuve Clicquot (dont du rouge).

  2. Anne dit :

    Les bottes jaunes Veuve Clicquot, j’adore!
    J’attends de voir la photo de la tenue concoctée avec les bottes et prise aux Deux Plateaux… une coupe de champagne à la main!
    J’adore les vendanges, ça me rappelle mon enfance (dans le Poitou, pas en Champagne, c’est moins chic). L’ambiance, la magie de la transformation, en particulier là avec la champagnisation, c’est très beau!

  3. Mag dit :

    Violette, sérieusement ! C’est quoi cette pauvre queue de cheval de saut de lit ? Ces gants blancs trop grands ? Ces bottes jaunes (certes Veuve Cliquot) sur ciré vert ?
    Tu cases un mythe là non ? A moins que tu viennes de lancer une mode ? Tu me diras, le soleil des internet qui porte aussi du bleu marine avec du noir est bien au-dessus de tout ça ;)
    L’expérience devait être top. Et je suis comme Nanou, donc le Champagne c’est pas qu’avec du raisin blanc ?!?

    • violette dit :

      Ouais ben je m’étais pris 10 seaux d’eau sur la tête 30 minutes plus tôt, je trouve que je m’en tire pas si mal !!! (méchante)

    • Mag dit :

      Bon d’accord, je m’excuse. On oublie vite fait ce fashion faux pas. On dira que c’était pour la science d’accord ? ;)

  4. Pétunia dit :

    J’ai une question, quand tu parles de brushing c’est rhétorique, ou tu fais des brushing ? Je pensais qu’avec le lissage c’était fini.

  5. Deilema dit :

    Alors, en tant que rémoise et ancienne vendangeuse, je tiens à apporter quelques précisions… Bon, ok, il fait moche chez nous MAIS la potée est délicieuse, c’est un fait.
    En revanche, non, normalement, le champagne n’est pas fait qu’avec du raisin blanc. Enfin, certaines cuvées le sont et on appelle ça du « blanc de blancs ».
    Mais le brut « normal » qu’on boit c’est plutôt 30 % de raisin blanc (du Chardonnay) et 70 % de raisin noir (Pinot noir et Pinot meunier).
    Il y a aussi du « blanc de noirs », sans Chardonnay.
    Voilà, c’était la minute culturelle.
    Je vous laisse, c’est l’heure de l’apéro (oui, à Reims on boit à toute heure :P)

  6. Deilema dit :

    alors non, en tant que rémoise et ancienne vendangeuse, je tiens à apporter quelques précisions.
    oui, en effet, chez nous il fait moche mais on a de la potée délicieuse.
    Mais, non, en principe le champagne n’est pas fait avec des raisins blancs.
    Il est normalement fait avec 30% de raisin blanc (du Chardonnay) et 70% de raisin noir (du Pinot noir et du Pinot Meunier).
    Sinon, il y a des cuvées « blanc de blancs » faites uniquement avec du Chardonnay.
    Et du « blanc de noirs » fait uniquement avec du raisin noir.
    Voilà.
    Je vous laisse c’est l’heure de l’apéro (oui, à Reims, on boit du champagne à toute heure :P)

  7. Chloé dit :

    Merci pour ce chouette retour et les bottes boutons d’or sont vraiment chouettes :)
    Bonne journée
    Chloé

  8. Athéna dit :

    Tuas gardé les bottes ? parce que dans la campagne normande ça sera d’un chic !

  9. Elise dit :

    Je trouve cela très drôle, et sympathique aussi hein, que les vendanges puissent faire l’objet d’une sorte de « tourisme ». Il s’agit ici d’une chouette opération je trouve, montrer le côté B de l’élaboration du champagne. Pour moi les vendanges sont synonymes de mal de dos et de pluie pendant 3 semaines chaque automne quand j’étais étudiante, mais curieusement j’en garde toujours un très bon souvenir.

    • violette dit :

      Ah mais moi j’adore ! Vivre des expériences comme celle-là, c’est vraiment génial. Je le dis vraiment sincèrement et sans ricaner.

  10. jicky dit :

    je veux bien les bottes!

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.