Maroc Grand Sud (2)

    

ait-ben-haddou-5

Et bien, reprenons la route les copains. Après la première partie de mon voyage marocain, voilà la suite. J’ai choisi de m’arrêter uniquement dans deux endroits assez magnifiques, histoire de ne pas y passer la Saint-Valentin.
Un petit mot, néanmoins, sur Ouarzazate, parce qu’on m’a posé la question la dernière fois. Sincèrement, je n’ai pas trouvé que la ville était dingue. Elle est, à mon sens, le point névralgique pour se rendre dans différents endroits de cette région, mais il n’y a pas des tonnes de trucs à y faire. Comme la ville était un endroit chéri des réalisateurs de cinéma dans les années 80/90, vous pouvez quand même si vous avez 30 minutes à perdre (comme nous, les rois de la glande) visiter le studio de cinéma¹ à l’entrée de la ville.

C’est un peu à l’abandon, mais c’est quand même rigolo de se promener au milieu des décors des films Gladiator, Astérix et Cléopâtre ou Le diamant du Nil, ou encore d’admirer une fausse citadelle utilisée dans la saison 3 de Game of Thrones. Vous pouvez aussi baguenauder à l’intérieur de la Kasbah. Mais à part ces deux trucs, c’est pas trop Byzance. Du coup, j’étais bien contente que l’amoureux ait réservé un riad à 20 bornes de là, à Aït Ben Haddou ; le kif n’aurait pas été le même si on avait créché à Ouarzazate (quel talent, celui-là)(pas comme moi qui m’étais uniquement occupée de réserver le premier riad de Marrakech qui était fermé)(<= Queen of quiche).

¹ Les Studios Atlas Km 5, route de Marrakech Tamassinte, Ouarzazate

ait

ait-ben-haddou-7

Donc, Aït Ben Haddou, c’est là où était située notre fabuleuse maison d’hôtes « Caravane », dont je vous parlais l’autre jour.
Depuis la terrasse, on avait une vue imprenable sur le Ksar – c’est un ensemble d’habitations entourées de murailles, une ville fortifiée en gros -, qui illustre l’habitat traditionnel en terre, représentatif de la culture sud-marocaine.
Ce dernier est d’ailleurs inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, c’est vous dire la beauté du truc, qui semble venir du fond des âges même si quatre familles de berbères habitent encore dans le dédale des petites ruelles.
Donc, si vous êtes dans le coin un jour, il ne faut surtout pas rater la Kasbah de Aït Ben Haddou !

ait-ben-haddou-14

ait-ben-haddou-2

ait-ben-haddou

ait-ben-haddou-10

ait-ben-haddou-15

ait-ben-haddou-8

ait-ben-haddou-6

ait-ben-haddou-12

ait-ben-haddou-4

ait-ben-haddou-13

ait-ben-haddou-9

ait-ben-haddou-3

fint

oasis-fint-5

« Fint », ça veut dire caché en berbère, et l’adjectif est pas mal trouvé pour cette oasis du bout du monde ; c’est le lieu qui m’a le plus scotchée durant ce voyage.
C’est à environ 12 kms de Ouazarzate, et on y arrive par une piste caillouteuse qui vous fait faire des petits sauts de cabri dans la caisse. L’oasis enclavée apparaît alors en contrebas de la route, et c’est déjà la grosse claque. 50 familles habitent ce petit paradis au milieu des palmiers, et la vie y est très organisée, notamment concernant le partage de l’eau et des terres. Un type nous a sorti en rigolant « Ici, les femmes travaillent et les hommes réfléchissent… » (<= quel humour).
J’avais l’impression d’être dans un décor de film – des scènes de Lawrence d’Arabie, Kundun, Moïse et Indigènes y ont été tournées -, me sentant toute petite au milieu de la palmeraie… un des nombreux avantages à voyager en basse saison (que dalle niveau touristes à la ronde). Magie everywhere ✩

oasis-fint

oasis-fint-2

oasis-de-fint-6

oasis-fint-maroc

oasis-fint-3

oasis-de-fint

oasis-fint-4

Voilà. J’espère que vous avez aimé voyager un petit peu avec moi. Maintenant back to la réalité, et une bonne journée !

Catégories VOYAGE VOYAGE

17 commentaires

  1. Anne dit :

    Ah, je veux partir, là tout de suite! J’adore ce ciel, ces couleurs, ces roches… je regrette presque d’avoir choisi une autre destination pour février (presque, j’ai dit)!

  2. Superbes photos ! Cà donne des envies de soleil et de farniente !

  3. nadine dit :

    oui… j’ai aimé voyager avec vous (pas possible ce matin de dire « tu » , trop intimidée même si le vous me fait bizarre aussi. faudrait inventer un pronom pour la communication bloguesque virtuelle)
    en ces temps de morosité ambiante dans ma kasbah vendéenne, un ptit coup de dépaysement fait du bien. Merci et bonne journée !

    • violette dit :

      Ah non nadine hein, il faut me tutoyer, sinon ça donne l’impression que j’ai dépassé les 130 ans !

  4. Ouais, au top. On repart quand ? ;)

  5. lilidesacy dit :

    J’ai adoré, je veux partir maintenant ! J’ai découvert le Maroc pour la première fois à la Toussaint il y a quelques mois. Je n’ai été qu’à Marrakech, on aurait dû partir une journée vers l’Atlas mais mon fils de 15 mois et mon mec ont choisi ce jour là pour faire leur petite tourista du séjour… ! Bref, trêve de détail scatalologoquz, je suis tombée en amour pour ce que j’ai vu du Maroc et j’aimerais beaucoup en découvrir encore plus. Je ne m’attendais à pas grand chose et ça a été une révélation. Donc prochaine étape : le sud Maroc ! Merci pour les idées et la découverte.

    • violette dit :

      Ah chouette !! Oui le Maroc regorge de jolis endroits, je suis très contente de t’avoir donné envie ;-)

  6. Catherine dit :

    Bien que je lise ton blog chaque jour, c’est la 1ère fois que j’ose y laisser un commentaire (je suis timide… bouhhhh).
    Tes photos sont extraordinairement belles et me rappellent notre voyage dans ce merveilleux sud marocain, il y a 6 ans de cela.
    Pour son stage (licence 3), le projet de ma fille ainée était : étude et développement touristique de la palmeraie de Skoura. Elle y a passé plusieurs mois et nous en avions profité pour lui rendre visite avec nos 2 autres enfants. Nous étions logés pendant quelques jours dans un ksar (Ben Moro) puis, au gré de nos rencontres chez l’habitant, à l’hôtel, et même une fois dans le désert.
    Comme toi, nous avons visité Aït Ben Haddou, l’oasis de Fint, le studio de cinéma de Ouarzazate…Tout pareil ! :)
    Ton résumé me rappelle ce voyage assez extraordinaire et différent de ce qu’on connaissait jusqu’alors. Par contre, je n’ai jamais réussi à faire d’aussi belles photos… Merci.

  7. Sandrine dit :

    Comme toi, je n’ai pas trouvé Ouarzazate dingue, j’ai de loin préféré continuer plus loin vers Zagora, les portes du désert.

  8. Sublimes ces photos, ca donne envie!

  9. Oh que c’est beau !

    Ces petites oasis de verdure dans l’immensité rocailleuse sont toujours si émouvantes. Comme le sort des femmes abonnées aux tâches dures et ingrates. Mais ce qui me saisit, ce sont ces pics enneigés au loin, un parfait décor de conte de Noël.

    • violette dit :

      Oui le contraste était vraiment saisissant, c’est malin j’ai envie de me téléporter là-bas, là, tout de suite !

  10. Guillemette dit :

    Merci pour ces photos qui me rappellent le séjour de Pâques en famille l’an dernier que mes copains copines m’avaient offert pour mes 40 ans. Maroc magique où j’avais travaillé pendant un an toute l’année 2000. Quel bonheur d’y retourner et de faire découvrir ce magnifique pays à nos enfants. Les studios, zappés, Fint, pas vu, mais d’autres merveilles comme les gorges du Todhra et du Dadès, la vallée des roses, Aït, bien sûr, et surtout ces rencontres avec les Marocains, berbères ou pas, quel peuple accueillant et passionnant !
    On te suit où, la prochaine fois, Violette ?

  11. Milie dit :

    J’y étais allée quand j’habitais au Maroc (il y a 12 ans, j’étais pré-pubère) mais à l’époque avec un budget riquiqui et je n’ai jamais eu aussi froid de toute ma vie dans mes petites pensions à 4 euros… On dormait tout habillés avec des djellabas en laine prêtées par les proprios au dessus de nos vêtements. #sexy

    Ca a du bon de vieillir parfois! Vive les hôtels avec chauffage.

  12. marie claire dit :

    Oh là merchi car cha fait du bien un peu de chaud, de grands horizons, d’azur et de musique. Bon le bonhomme qui se croit drôle avec « la femme au taf pendant que le gnou réfléchit », là par contre c’est limitoche une paire de taloche avec les mains chaussées d’escarpins talon 12 cms et bouts un peu pointus, là y verra le berbère si elle réfléchit pas la Simone ! nan mais ! Allez je retourne à mes coquillettes ce soir c’est soirée nouilles j’attends chéri qui rentre du boulot en chantant ohé ohé … et tu connais la
    suite !

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.