novembre, 2016

Mon truc en plumes…

le-lido-paris-coulisses

La semaine dernière, j’ai eu la chance d’être invitée dans les coulisses du Lido (« C’est assez exceptionnel » a dit le Directeur, donc je mesure cette bonne fortune) et d’enquiller, ensuite, sur la revue.

Ça faisait des semaines que j’attendais ce moment ; surtout le volet « Backstage » que j’imaginais plein de plumes et de bombasses en petites culottes, riant aux éclats dans des loges en velours rouge capitonné. Je n’étais pas si loin de la réalité, et j’ai passé une soirée magique, du début à la fin.

Des répétitions sur scène des Bluebell Girls et de Manon, la chanteuse de la revue, et demi-finaliste de The Voice en 2014, en passant par le ballet des serveurs dressant les tables jusqu’aux loges des filles – adorables – nous avouant se maquiller exclusivement avec des produits Make Up Forever, on en prend plein les mirettes. Et on apprend quelques secrets en coulisse…

16

La chaleur est dans le pré

snood-fourrure

Salut les jeunes. Merci pour vos petits mots sous l’article précédent, ça fait chaud au coeur de vous voir si guimauves <3
Comme je le disais l’autre jour à quelqu’un, comme je suis un peu à fleur de peau sur le sujet, les mots coulent beaucoup plus facilement.
D’ailleurs c’est marrant, tiens, tous mes états d’âme et mes épanchements au sujet de l’adolescence ne sont pas tombés dans l’oreille d’une sourde, puisque j’ai été contactée par une éditrice pour écrire un bouquin sur le sujet.

Bien sûr j’ai répondu oui – je vois ça comme une sorte de pied de nez à cette jeunesse insolente qui nous en fait baver #wesh -, et j’ai même demandé l’aide éventuelle de Cyclamen, si des fois je venais à sécher pour trouver des situations de relouteries adolescentes. La vérité, je suis pas vraiment sûre de la solliciter vu le panel de chienlit assez complet qu’elle a déjà dégainé…

21

Une mèche de cheveux…

blond-hair

Le week-end dernier, on était toutes les deux à Paris avec Cyclamen. C’est la deuxième fois depuis la rentrée de septembre qu’on fait ça, et j’avoue que ça forme une sorte de cocon qui ne me déplait pas.
A chaque fois, j’achète TOUT ce qu’elle préfère (la vérité, on pourrait ravitailler un régiment)(je ressemble de plus en plus à ma mère, c’est effrayant), et je suis disponible à 100%. Ce qui n’était pas forcément le cas quand je la voyais plus souvent, avant, mais paradoxalement, désormais, elle a moins besoin de moi, aussi. Je reconnais que je préfère mater des films de gonzesses ou faire du shooping avec elle, plutôt que de faire des puzzles 12 pièces. La vie est décidément (mal) faite de rendez-vous ratés…

Enfin bref, samedi elle me dit qu’elle aimerait bien acheter des cadeaux d’anniversaire à ses deux BFF de Normandie. Je dis Bah ouais mais t’as de l’argent ? Bien sûr, elle répond non. Je demande quel parent donne de l’argent de poche + achète des cadeaux aux copines (<=moi).
Samedi après-midi, on part au Citadium, son Graal de boutique à Paris, parce que ça fait un peu Wesh, mais Wesh bobo, le paradoxe de sa génération. Qui va au Citadium un samedi après-midi, le moment le plus blindé de la semaine, vous demandez-vous ? (<=moi)

49