juin, 2016

Monoprix, premier round

Hey. Est-ce un hasard si, aujourd’hui, Catherine (Laborde) a prévu des températures quasi caniculaires alors qu’on commence tout juste à célébrer les soldes ? Je ne crois pas, et si le soleil a rendez-vous avec nos thunes, fêtons donc cette conjonction inespérée chez l’ami du quartier.

Chez Monoprix, il y a de la robe – qui tourne, imprimée ou portefeuille -, des accessoires sacrément soldés et des jolies collab’s bradées. Voilà de quoi effectuer un premier round endiablé, histoire de s’exercer.

Le bonus : -10% supplémentaires avec LACARTE le mercredi 22 juin 2016 (donc aujourd’hui seulement). Sur Monoprix.fr, offre valable de 18h à minuit : votre numéro de carte de fidélité doit être renseigné sur votre compte pour que la réduction supplémentaire s’applique.

pub

soldes monoprix

1. Carré en soie imprimé 19,99€ -30% | 2. Débardeur à fines bretelles 27,99€ -40% | 3. Jean large 39,99€ -30% | 4. Robe longue imprimée 44,99€ -30% | 5. Jupe midi verte 34,99€ -30% | 6. Cabas en coton brodé 14,99€ – 40% | 7. Robe portefeuille imprimée 29,99€ -30% | 8. Robe longue sans manches 34,99€ -30% | 9. Sandales Léon & Harper pour Monoprix 39€ -40% | 10. Jupe rayée 34,99 -30% | 11. Robe fluide noire 49,99€ -40% | 12. Chapeau en raphia 24,99 -30% | 13. Veste Antik Batik pour Monoprix 75€ -30%

Collaboration avec Monoprix

6

Le Jean-Jacques Goldman (104)

maillot illusion princesse tam tam

✔ On ne sait pas si l’été sera chaud ; en tous cas, j’ai mes maillots. Deux une pièce essayés et approuvés – avec un peu d’autobronzant, on fait mieux passer la pilule du fameux test « d’avant », qui peut vite nous coller la dépression post hivernale…

Sous vos applaudissements, je rends hommage au maillot Monroe Sézane x Ysé qui fait le gaulage chatoyant grâce à ses découpes sur les côtés. Et puis, pour le moment, il est assis sur mon podium personnel juste à côté de cette petite tuerie de chez Princesse Tam Tam, aux décolletés profonds (devant + derrière) qui est vraiment très très bien coupé. Olé.

23

(trop de) références musicales

robe soft grey

Je sais plus quand, il a fait beau pendant 2 heures. L’occasion de me ruer sur la robe et les sandales, de sentir le souffle chaud du vent sur mon visage, d’esquisser deux pas de Carioca – youpi -, de siroter un mojito. Chaleur.
Ma partner in shooting crime était là. Elle m’a dit tu n’as jamais été aussi belle que ce matin tu sais, j’ai cru qu’elle allait m’embrasser (elle supporte difficilement l’alcool quand il fait plus de 25° en extérieur, déjà à Maurice elle m’avait collé la honte avec un malaise vagal après deux apéros tropicaux), et puis elle s’est ressaisie en regardant mes mollets d’un air circonspect. Tout le charme s’est rompu instantanément. L’amour dure 3 minutes by the way.

J’ai enfilé mon trench sur ma petite robe so Vanessa Bruno de la posture et j’ai posé sur mon visage un sourire crispé, en attendant que le too much love running through my veins s’en aille voir là-bas si j’y suis. J’y étais.

17