juin, 2016

Demandez le programme !

panier baci sezane

Salut les jeunes (non, je déconne !).
Alors voilà, demain je pars en Toscane pour une semaine en amoureux.
On va séjourner dans la région du Chianti, entre Florence et Sienne, – ça va donner niveau lasciatemi cantare (j’ai fait option guitare en 4ème) -, et vadrouiller le long des cyprès, à bord de la Cinquecento. Oh oh.
Comme, ô miracle de la vie, mon ordinateur n’a pas l’appendicite, je vais donc l’emmener avec moi et essayer de vous donner des nouvelles pendant ma semaine italienne. Enfin, on verra. Inch’Allah, et caetera.

Ensuite, je reviens à Paris, je chope Cyclamen au vol (elle reviendra du Lubéron, elle connait moyen la crise celle-ci) et je l’emmène chez mes parents en campanule (elle est ravie…). Je passe quelques jours avec eux – vais-je m’éterniser, coincée entre ma mère et ma fille ? Je ne sais pas (enfin, j’ai bien une petite idée…) -, puis je rentre à Paris travailler très dur pendant deux ou trois jours, et après on repart deux semaines en vacances sur le bassin d’Arcachon, comme l’an dernier, avec les enfants.

64

La valse des prix

soldes deuxieme demarque

Yay ! Aujourd’hui débute la deuxième démarque des soldes et comme on est mi figue mi fugain à l’idée d’arpenter les magasins – canicule ou pluie me font personnellement fuir toute velléité de « shopping promenade » – on boucle tout ça en ligne. Merci monde moderne. Merci les internets.

Je vous propose donc une sélection de lingerie, de maillots de bain et de fringues plutôt bien soldés grâce à cette deuxième bascule de la réduction. A nous le body sexy, le maillot trop beau ou la robette qui en jette. Sous vos yeux ébahis, la valse des prix.

6

Chaleur

haut sezane a carreaux

Si vous suivez les aventures de Nadège sur Snapchat – j’espère, sinon c’est la guillotine -, vous savez qu’elle a eu bien du mal à prononcer le nom de la marque de ces sandales l’autre jour, quand elle a présenté son #ootd. Tu n’as rien compris à cette première phrase ? Ça veut dire que tu es vieille, c’est tout.

Bref, c’est à coup de « Kurt Krrrr Krrrr » énervés que ça s’est passé, alors que si Nadège y avais mis un peu du sien, elle n’aurait eu aucun mal à épeler correctement Kurt Geiger, c’est pas sorcier.
C’est la deuxième fois de ma vie que je côtoie étroitement cette marque (la première ? => ces derbies), et c’est une vraie révélation pédestre : je ne quitte plus ces sandales – enfin, quand il fait chaud 3 heures par mois – tellement elles sont confort, malgré le premier effet rôti de porc.

17