novembre, 2015

Le Jean-Jacques Goldman (90)

sabots en daim

✔️ Qu’est-ce qui vous pousse, un jour, à vous rendre sur Asos. A cocher la case chaussures. Puis la case daim. Et enfin la case fauve. Je ne pense pas que ce soit la fièvre, alors en attendant de trouver la réponse, voilà les quatre petites merveilles dénichées après seulement 3 cases cochées.

Vos pieds ne vous diront jamais assez merci d’avoir joué…

35

Boys Boys Boys

C’est bientôt Noël (si !), et la tannée de la quête du parfait cadeau masculin revient au galop. L’an dernier, j’avais fait une récap’ de 20 produits pour eux, les relous.
En 2016, je vais essayer de vous proposer chaque week-end (quelle pression dans les bars) une sélection par e-shop.
On commence donc cette odyssée de la Noël avec Menlook, un incontournable sur la toile, où on trouve du pretap’ masculin et des accessoires provenant de marques dont la classe n’est plus à prouver : Paul Smith, Acne Studios, Lacoste, A.P.C….
Sous vos applaudissements ! (on est dimanche oui ou merde ?)

menlook noel

1. Bonnet rayé Armor Lux | 2. Pull shetland Acne Studios | 3. Écharpe 100% laine Maison Kitsuné | 4. Sac week-end Polo Ralph Lauren | 5. Casque H8 Bang & Olufsen | 6. Chemise M. Studio | 7. Pack de 2 caleçons Lacoste | 8. Porte cartes en cuir glacé Carven | 9. Desert boots fourrées M. Studio

☞ Avec le code SBEP, vous avez 10€ offerts dès 50€ d’achat sur Menlook jusqu’au 3 janvier 2016.

5

Va y avoir du sport

casquette de merde

Bon, les gars, aujourd’hui je vous sollicite sur un sujet de la plus haute importance. C’est sérieux, vous allez voir.
Comme je vous le racontais très modestement dans un récent billet, fin août je me suis mise au running. Je vous rassure tout de suite, depuis lors je ne suis pas devenue une zinzin du sport (l’apérobic reste et restera à tout jamais mon activité préférée, ma religion, ma liberté de penser), mais quand même, à part pendant la quinzaine où j’ai été TRÈS MALADE, j’essaie de courir au moins deux fois par semaine.

Bon, je dépasse rarement les 25 minutes, mais comme je pars d’assez loin – je suis cette personne qui, au collège, faisait de la Comédie Française en endurance, en invoquant son souffle au cœur d’un ton chevrotant au bout de 5 minutes de course (j’ai si honte, vous savez) -, je suis plutôt fière de moi.
Au niveau des résultats, je ne vois pas grand chose. Je n’ai pas maigri (enfin je ne pense pas, je n’ai pas de balance). Je ne suis pas plus ferme non plus. Vous vous demandez pourquoi on s’emmerde à courir, alors, si ça ne sert à rien ? Vous n’avez pas tort.

49