octobre, 2015

Cachotteries

Couleurs-douces-inspiration-scandinave-FrenchyFancy-7

Ça fait quand même bientôt 9 ans qu’on se fréquente, vous et moi. J’imagine qu’au fil du temps, vous avez su lire entre les lignes, décrypter certaines tendances émotionnelles, appréhender des névroses… ou bien rien de tout ça parce que dans le fond, vous prenez, et puis s’en vont. Ce n’est pas moi qui vais blâmer cette dernière catégorie de personnes ; j’ai souvent trop tendance à tout survoler.

J’ai toujours un peu de mal à déballer de l’intime ici – je suis maladivement intransigeante avec les gens qui manquent de pudeur (alors que, paradoxalement et rien à voir, je ne suis pas la dernière à sortir des blagues à faire rougir toute une tablée)(mon ascendant Lion est très fort, vous savez).
Quand il m’arrive d’écrire des billets d’humeur d’une seule traite et sans réfléchir, sur des choses un peu plus personnelles que la sortie du dernier mohair de jersey pailleté, il n’est pas rare que je me torture l’esprit les jours suivants en me disant Merde, qu’est-ce que tu vas raconter ta vie, c’est pas un espace pour ça, est-ce que les gens ont besoin de savoir, bla bla bla… et que l’envie de freiner des quatre fers me taquine fortement. C’est un peu l’effet Si tu avances et je recule. Vous connaissez ? C’est un opéra classique, je crois…

90

Le Jean-Jacques Goldman (87)

paraboot

✔️ Hop. Dans ce nouveau numéro du JJG, on notera avec stupéfaction – mais avec un plaisir non dissimulé -, le retour en force de la mythique Paraboot, qui fête ses 70 ans cette année.
Ci-dessus, Michaël, le modèle le plus connu de la marque. Si on s’aventure sur le site, on ne manquera pas de remarquer que Paraboot s’est un peu « encanaillé » ces dernières décennies (enfin, encanaillé léger, on n’est pas dans le punk NON PLUS).
Au lycée, je portais la « Chamade », et vous (oui, je sais où tu habites, ne mentez pas !!) ?

24

Pouce !

pull cachemire princesse tam tam

Bon. Euh. Je ne vais pas être prolixe cette semaine, je suis malade. Dans le sens TRÈS MALADE, bien sûr, sinon vous pensez bien que je ne vous embêterais pas avec un rhume banal…
J’ai le cerveau tellement rempli de morve (pouah, Violette, noooonnn !) que chaque action du quotidien me prend 2 heures au bas mot. Même m’habiller. Du coup, je reste en legging au coin du feu, en attendant que la pneumonie m’emporte – je me demande, quand même, si je n’en fais pas un peu trop ?

27