mai, 2014

Rayures sexy

mariniere margaux lonnberg

Salut. Dire qu’on a trop de marinières, c’est comme décréter qu’on a trop de vernis ou de chaussures, ou comme affirmer que Loana est bien dans sa peau, ça n’a aucun sens.
En général, ce sont les mecs qui sortent des absurdités du style « Mais t’as combien de sacs noirs, en fait ? » (Dieu qu’ils sont sots), alors que nous, ça ne nous viendrait jamais à l’idée de leur demander : « Mais t’as pas déjà eu une maîtresse le mois dernier, toi ? » ou « C’est le 6ème Ricard que tu t’enfiles, tu veux pas varier avec une Suze ?!« .

Bref, nous les gonzesses on respecte les addictions de l’autre.

Je dois avoir une dizaine de marinières – ou d’hybrides de marinières, qu’importe, pourvu qu’on ait la rayure – dans mon placard, mais elles sont toutes différentes. Du coup, c’est comme si je n’avais pas une dizaine de marinières mais une seule marinière, n’est-ce point ? (c’est quoi cette logique de merde Violette ?)(hein ?).
A la maison, personne ne fait de réflexions à ce sujet – je fais régner une discipline à faire rougir un régiment – à part Cyclamen, qui fait parfois des petites réflexions du genre « Non mais j’aime bien, c’est juste que je préfèrerais sans les rayures en fait« … (…)

31