mars, 2014

Mi-Figue, Mi-Fugain

mariniere ekyog 2014

Bonjour. Je n’ai pas encore réellement atterri, depuis mon retour de vacances, passant du stade désabusé au stade déprimé en moins de temps qu’il ne faut pour le dire – la pêche, quoi.
Il n’empêche qu’il a bien fallu remiser les paréos et autres outfits débraillés au fond du placard, et penser à s’updater de façon décente. Le temps mi-figue mi-Fugain n’aidant pas vraiment à composer des tenues franches du collier (la mode est une souffrance), et comme je n’ai pas le trop le temps de philosopher sur le mix & match des imprimés, j’ai opté pour la facilité.

Vous savez ? Si, vous savez, je parle de ce genre de pièces qu’on enfile le matin et qui sont un peu comme des doudous de la fashion au niveau de la réassurance. Dès qu’on les porte on a confiance en soi, on se sent presque comme une Wonderwoman (sans le shorty ras le bonbon) des temps modernes.
Y’a trois trucs qui provoquent en moi ce petit bonheur : le tee blanc, le blazer noir et la marinière. Dans sa nouvelle collection, la marque Ekyog a inséré le parfait pull-marinière en baby alpaga, ni trop chaud ni trop froid, coupe boyfriend qui ne gratouille pas. Je veux dire, c’est quasi le Nirvana.

Demain, nous irons voir là-bas si j’y suis (j’y serai). Tchuss.

41