novembre, 2013

Fifi Brindacier

manteau bash

Quand j’étais en 6ème, ma mère essayait toujours de me coller ce genre de manteau sur le dos. Je gueulais comme un putois parce que moi je voulais porter un blouson Schott en cuir comme les grandes de 4ème. Moralité : il ne faudrait jamais dire jamais (d’ailleurs je ne le dis plus du tout, ça m’a servi de leçon cette frustration écossaise) parce que TOUJOURS femme varie.

Bref, tout ça pour dire que porter les carreaux – tendance de la saison – ce n’est pas si compliqué que ça pour peu qu’on accepte ce côté jeune fille rangée (Mon Dieu, est-ce qu’un jour j’arriverais à faire un peu pute ?).
Bien sûr, rien ne nous empêchera de déscolariser ce manteau en l’enfilant par dessus un bon vieux jean usé jusqu’à la corde et une paire de Stan Smith. J’ai juste voulu montrer ici la version puriste : jean velours, boots flambant neuves comme si c’était la rentrée des classes (une version moins chère des Pistol Acne) et sac un peu trop classique pour être honnête.
C’est pas très gai tout ça, mais je vous promets le retour du SWAG pour très bientôt. A plus dans l’bus.

37

(Martini) Royale au bar !

martini 1

Marre de l’éternel Mojito qui commence à sentir la naphtaline (à force) ? Ca tombe bien, je viens tout juste d’apprendre à faire le Martini Royale, un cocktail qui se réalise en deux temps trois gorgées (santé !).
C’est accompagnée d’un charmant panaché d’aminches que je suis sortie mercredi dernier au Titty Twister, un endroit au style new-yorkais, situé tout près de la plus belle avenue du monde. Canapés moelleux, influence Tarantino (<Culture> le Titty Twister est le nom du bar dans Une nuit en enfer </Culture>), flipper, consoles d’arcade et bon son arrivent à ambiancer le gris novembre comme si c’était juillet.

Bref, Martini a investi les lieux jusqu’au 4 décembre prochain, dans le cadre des soirées Trenty’s, mais comme je sais que vous êtes impatients d’apprendre à réaliser un nouveau cocktail qui vous permettra d’épater la galerie juste avant le week-end, place à la fameuse recette du Martini Royale.

28

Confidence pour confidence

bague tiny om

Et bien, est-ce que vous vous souvenez de ce joli collier Tiny-Om que je portais dans cet article ? J’imagine que non, vous êtes tellement dissipés en ce moment. Virginie, la créatrice de cette marque que j’adore pour sa sobriété et son élégance (les deux ne vont-elles pas de pair d’ailleurs, vaste débat)(on débattra plus tard, je crois que j’ai un début d’otite), m’a envoyé cette bague en or rose qui symbolise la confiance (confidence, in English).

Oui, parce que cette saison ses dessins symboliques se mutent en mini bagues, en or jaune ou rose, qui sont toutes fabriquées au Bahreïn, là où elle vit. Quand elle m’a demandé de choisir mon chakra préféré (amour, communication, sérénité, etc…) j’ai tout de suite répondu « Confiance ! » (confidence, in English), parce que c’est vraiment le truc qui me fait le plus défaut en ce moment. J’espère bien inverser la tendance grâce aux bonnes ondes de cette mini-bague, qui orne désormais mon annulaire gauche, à côté de ma bienaimée Bois de Rose.

25