juillet, 2012

Nounouille curieuse

2

Put the blame on Mame

J’ai fait une jolie rencontre avec une marque l’autre jour. Je vous raconte.
La première fois que j’ai entendu le nom « Agnelle », je crois que c’est via ma mère qui palabrait sur sa paire de gants en cuir à la qualité extraordinaire. J’étais ado, et comment vous dire que rien ne m’intéressait à part avoir un 103 SP.
L’image que j’avais donc gardée dans mon inconscient était plutôt désuète, option truc de vieux. Et puis, niveau cuir, autant je suis assez portée sur la chose en ce qui concerne les sacs et les chaussures – t’avais remarqué – autant je ne fais pas grand cas de certains accessoires, comme les ceintures ou les gants.

17

Hipster Represent !

Telle que vous me voyez là sans me voir par la magie des câbles Internet, je suis en campanule pour deux jours. Qui dit campanule, dit herbe fraîchement coupée, vaches et coucou au poulailler. Pour de vrai et photographiquement parlant j’invente pour les besoins scénaristiques, car ces images proviennent du micro-square de 2m et des poussières de cubes sis près de mon appart parisien. Là où Cyclamen fait le paon 365 jours/365, oui.
Mais je trouve qu’il est toujours bon d’envoyer du rêve aux gens normaux – les gens pas blogueurs, je veux dire.

29