décembre, 2011

Instagram #7

Une asymétrie capillaire – La cour des shadoks (Paris 11è) – Milk (Paris 18è) – Une chambre en province – Un coussin hibou (Urban Outfitters) – Une rose sur le bitume – Des hortensias gelés – Du mohair chatounet – Tom Tom & Nana – Le copain de Mireille – Un resto rigolo (Paris 18è) – Houx houx ! – Le plafond du Pause-Café (Paris 11è) – Des feutres roses – Des nouveaux lorgnons (Anne et Valentin) – Des coeurs de Noël – Une assiette Hema – La botte jaune – Une bouche au poignet (Alice Hubert) –  Un doigt doré dans le nez (vernis Revlon)

9

Save Bambi !

Je ne sais plus qui disait « On va tous mourir » (Claude François ?), mais en tous cas une chose est sûre, c’est que l’une d’entre vous mourra avec un collier Bambi au cou. Merci Claude !
Aujourd’hui, c’est Kostrinn qui vous régale puisque je vous propose de gagner ce sautoir « Bambi » ou je ne sais quoi comme animal des bois, que vous pourrez porter avec cette joie qui vous caractérise tant quand votre cou gracile est habillé façon Disney (ou je ne sais quoi comme animal des bois, j’ai déjà dit).

95

Les chaussons/chaussettes

Hey ! Ouais des chaussons/chaussettes ! Celles qui sont plus ou moins de la même génération que moi – la vingtaine, et demie – se souviennent sûrement de ces ovnis pédestres qu’on portait dans les années 80. Ni chaussons, ni chaussettes, c’étaient les chaussons/chaussettes* !
Je me souviens de la version jacquard qui me permettait de faire des dérapages contrôlés depuis ma base de lancement, aka la rampe d’escalier, sans me prendre les pieds dans mon bas de pyjama. Chaussons madeleines que voilà. On avait la grosse touche en homewear…
Bref, je les croyais tombés en désuétude depuis deux décennies, mais j’ai découvert récemment, par le truchement d’un dossier de presse bien ciblé (me toucher n’est pas bien compliqué si on utilise les codes des années 70/80, sensiblerie nostalgique oblige) que ces drôles de chaussons antidérapants n’étaient pas morts. Oh non.

26