septembre, 2011

Initials BB (Cream)

Effet de mode ou réelle innovation, les magazines et les blogueuses beauté ne parlent que d’elle. La BB cream. Il parait qu’elle connaît un succès immense en Corée où les femmes ont l’habitude d’appliquer 2000 couches d’onguents sur leur visage. Nous autres feignasses européennes, on a pas vraiment l’habitude de se lever à 5h du matin pour se fabriquer une face de déesse, alors on nous dit que la BB cream est faite pour nous. Qu’elle fait TOUT…
… sauf repasser les tops en soie. Shame.

Après avoir testé, il y a quelques semaines, une BB cream à la texture proche du ciment, je vous avoue que j’étais un peu sceptique sur le produit miracle. Bravant les éléments contraires, j’étais néanmoins sortie deux fois dans la rue avec une tête de Pierrot plâtré. Puis, j’ai fini par jeter le bidule à la poubelle (j’en avais assez de prêter ma plume). Aujourd’hui, je vous propose mes impressions quant à la BB crème de Garnier, annoncée comme un produit 5-en-1 : Hydratation + teint unifié + correction des ridules & imperfections + éclat + protection UV.

43

Vous avez l’heure ? #2

La première et unique fois où je vous avais demandé l’heure, c’était en juin. On avait rigolé. Tellement rigolé.
Comme je n’ai aucune personnalité (je me recopie) et aucune créativité en moi (je n’ai pas fait l’EFAP ni les arts plastiques appliqués – snif snif), on va recommencer l’expérience pour un nouveau concours horloger (je suis toujours le blog concours).

La dernière fois où je vous demandais l’heure et où on avait tellement rigolé, vous aviez pu apercevoir que j’avais une montre Casio « genre argent ». Aujourd’hui, je voulais vous présenter ma nouvelle montre Casio, mais cette fois « genre or ». Je lance des tendances un peu fofolles j’en suis consciente.
Aujourd’hui, je peux donc dire : « Il est 13h21, j’en suis au comptage du 1 377è poil du bras à Nounours qui m’a piqué ma Casio « genre or » en attendant qu’on me serve mon tartare« .
J’aurais pu ajouter que le manche du couteau n’étais pas très net, mais après ça fait des écritures trop longues qui ne sont pas du tout adéquates avec l’outil Internet. Donc, je ne l’ajoute pas.

297

Le Petit Trianon (mais sans Marie-Antoinette)

Bonjour vous. A force de lire dans les marronniers du fooding branché de la rentrée que le resto du Petit Trianon, récemment rénové, était une sorte de cool du quartier, j’ai fini par y jeter un pied. Puis les deux. Bref, c’est devenu ma cantine.
Situé à 10 mn à pied du nouveau triangle branché de Pigalle Chez Moune/Le Sans Souci/ Le Mansart, c’est carrément une aubaine pour moi que de pouvoir être hipster sans foutre un orteil dans le métro. La tendance et la flemme ne sont pas du tout des antigones (c’est comme ça qu’on dit ?).

Oui les amis, c’en est fini du lounge, ploucisé par une démocratisation outrancière. Place à la banquette trouée en skaï douteux, aux chaises dépareillées, aux verres Duralex qu’on retourne avec bonhomie pour faire comme à la cantine en CE2 et au zinc sans apparat. Les gens trendy se bousculent désormais dans le rade du quartier tenu par Micheline depuis 40 ans. Ca fait genre on est pas du tout des gens superficiels… mais on paie le demi 6€ (le hipster n’est pas à une antigone près – c’est bien comme ça qu’on dit, je suis en stress de l’expression écrite ?).

30