mai, 2010

Quoi des coeurs ?

Parfois, avec les copines, on se prend la tête sur des détails c’est vraiment dingue. Quand je pense que certains avancent encore qu’on est pas trop intellectuelles…

24

Mets de l’huile

Comme vous le voyez, ça a encore été la foire au glandage le week-end dernier. Heureusement, j’avais emmené avec moi quelques devoirs (et Brian en maillot Aréna).
Donc, dans les homeworks y’avait de tester une huile solaire. Dur.
Ce que j’ai fait la mort dans l’âme au départ, je dois bien l’avouer.
Je partageais jusqu’ici la même idée reçue que mes copines de bronzage : l’huile ça protège queud’ et ça fait cramer, même si un gros indice 20 pavane en devanture. Du coup, j’en ai mis seulement sur mes bras histoire de limiter la casse solaire.

78

R.I.P. le fish

Je ne sais pas si vous vous souvenez comme j’étais heureuse de ramener un nouvel enfant à la maison, il y a quelques semaines de ça ? Ces jours joyeux sont loin derrière nous désormais, puisque je suis en deuil. Le petit poisson est mort.
C’est la gorge nouée que je me force à vous écrire aujourd’hui, mais il parait que c’est bon pour la thérapie post-mortem de coucher les mots de sa douleur, même sur l’Internet.

A vrai dire, je le sentais pas très bien depuis quelques jours déjà, le poisson rouge. Je sais pas, il ne me souriait même plus quand je passais devant son bocal en soutif. Je veux dire, c’est quand même un signe.
Et puis, là, en rentrant de week-end, on l’a retrouvé complètement raide au fond de l’eau. Cyclamen elle a d’abord pensé que c’était cette conne de chatte nippone qui l’avait bouffé, mais j’ai dit que les gens kawaï feraient jamais un truc pareil par définition.

61