février, 2009

Chaussures d’handicapés et limousine sous Dramamine

Cakos de tous pays, je n’avais point fini ma vallée’s diatribe hier.
Mais moins que demain.

J’ai étonnamment reçu des tonnes de courriels (deux) me demandant le koitesse du butin shoppé dans le Wisteria Lane de l’outlet. Vous êtes pénibles, tu sais, de quémander sans cesse à pénétrer notre intimé de blogoflueuses !

Comment te dire ? La vendeuse de chez Sandro m’assurait que ces drôles de chaussures d’handicapés étaient des vrais chaussons, l’HDA s’est gaussée sous capeline et, force est de constater que oui, ce sont bien des pantoufles à l’avant.

31

Le mal des transports peu communs

C’est avec une euphorie non dissimulée que, jeudi dernier,
j’ai fait un voyage Paris-banlieue en limousine.

J’étais Whitney Houston…avant la dope.
J’étais Mariah Carey…avant les poteaux.
J’étais Isabelle Adjani…avant la cortisone et le lierre grimpant.

Enfin, voyez l’esprit, quoi.

C’est donc avec l’HDA et Katia qu’on s’est retrouvées comme trois pouffiasses, enfermées dans la voiture-gadget.
C’est très rigolo 5 minutes, la limousine, mais ceux qui ont le mal de mer en héritage me comprendront aisément, rapport que la sensation est un peu la même que celle éprouvée sur un gros bateau.
Ca sent comme dans les Mercedes neuves, si on veut être réellement précis.

62

New Kicks On The Blog

De quoi ? J’ai du vernis mauve ?
Oui, et donc ?
J’ai dit que cette marque était vilaine ?
Certes, mais pas le mauve !

Qué mauvaise foi ?

« PARLEZ VOUS OPI ? » qu’il se prénomme celui-là.
Ah ah ah, mais c’est de pire en pire ces anglais, bordel !

31