septembre, 2008

9.3 style

Salut les blancs-becs.

Attends, j’en ai une bonne !

Hier, à la nuitée, alors qu’on sirotait du vin blanc avec de la copine blogueuse, suite à un tournage pour Paris-Première (ouais, tranquille quoi, on n’a pas le melon, on est pas Isabelle Adjani, j’ai déjà dit), t’as la Solenne qu’ouvre son clapet pour se la raconter une fois de plus et qui nous sort :

« Ouais, ben moi, jeudi soir, je vais au concert de NTM !« 

73

Racisme ordinaire

Nous, les filles trop connectées, tous les matins dans la boîte à courrier électronique on a du mail pour de la vente privée à ne plus savoir où cliquer.
De privée, la vente n’a que le nom d’ailleurs, puisqu’on veut nous faire croire qu’on est top privilégiées par rapport à la ménagère lambda qu’en est encore à commander à La Redoute en renvoyant son bon de commande via les services postaux.

On n’est pas si cons, on sait bien qu’on est pas Isabelle Adjani.

Ainsi, donc, qui de ventetropbien.com, qui de jeraquedoncjesuis.com, qui encore de reducshallucinantes.fr, on ne sait que choisir. C’est bien simple qu’à 9 heures du mat’ on peut déjà avoir assouvi sa névrose d’achats compulsifs sans même avoir ôté son pyjama en pilou.

84

Mariage !

Salut.
Hi.

Avant-hier, ou était-ce une nuit ?, j’ai réalisé avec effroi que j’avais complètement négligé de vous causer d’un truc total important, ici, sur ce blog.
Vous connaissez quasi tout de moi, jusqu’au moindre recoin de mon anatomie, à part, peut-être ma vésicule biliaire qui aurait pu passer à travers les mailles tissées jour après jour sur l’Internet mondial.
Certes, mais quid de ma robe de mariée et de ses petites complications ?

Tu as vu, je l’avais complet zappée de mon journal de bord, celle-là.
D’ailleurs, pas la peine de jouer les Lacan des supermarchés, te casse pas, on a compris le pourquoi de l’omission. On est pas complètement niaise ici.

Donc today is a big day (aujourd’hui est un gros jour).

64