février, 2008

L’hôtesse de l’air et la définition du soin du visage, en institut

fiole.jpg

La semaine dernière, l’HDA, elle questionne :

« Dis, il est bien le soin du visage chez le Zouari ? Ca me tenterait presque. »

Narquoise, je réponds : « Tu parles du soin Galvanic ? Ce soin révolutionnaire qui révèlera tout l’éclat de ton visage ? »

Elle dit : « Ouais, ils te foutent une fiole sur la gueule, pis c’est tout, en gros ! »

Poésie, quand tu nous tiens…
(elle a pas complètement tort, tu me diras…)

29

La veste Céline. Ne rougis pas, non, ne rougis pas, ce n’est que du velours noir (on va pas en faire tout un pataquès)

Aujourd’hui, lecteur, lectrice, on va faire de la Mode.
Oui.
Non, parce que sinon, ça va finir par être classé dans les blogs de geeks ici, voire culinaires, ce qui serait un comble quand on est « moyen-moins » capable de cuisiner un veau, sans son marengo.
Un peu comme si Maje partait du Sentier pour l’avenue Montaigne.
Une hérésie.
(Tu me diras y’a déjà Paul & Joe. Certes. Mais en bout d’avenue Montaigne. T’as qu’à voir !)

81

Notification à l’attention des gens qui enrichissent le fleuriste…et qu’on préfèrerait des diamants, qui sont nos meilleurs amis, comme elle a dit Marilyn

charming.jpg

Dites les gars, faudrait peut être voir à coller une carte au bouquet.

Oui, ça en fout un coup à l’ego quand on réalise qu’on est pas le seul à avoir eu l’ingénieuse et si excentrique idée de m’offrir des fleurs aujourd’hui.

Seulement.

C’est le 3ème bouquet que je reçois depuis ce matin, et y’a pas de cartes bordel !

Comment je fais pour remercier ?

Une autre fois, on m’offrira une bague Mauboussin, parce que les fleurs c’est périssable.
Ce soir, je louerai une fourgonnette pour rentrer chez moi les bras chargés de brassées de fleurs.

J’ai pas envie de passer pour une beauf dans le métro.

Putain.
Y’a des jours où c’est d’un compliqué…

77