juin, 2007

Et sinon, le SAV, tu reprends les enfants aussi ?

Ouais, je vois pas pourquoi ça ne marcherait qu’avec ta machine à laver ou ton nouveau plasma, d’abord même que ?

Quoi c’est pas beau de dire des trucs pareils ?

Attends, t’as des mômes d’abord ? Ouais ! Ben peut être ils sont sages les tiens, carrément aussi qu’ils jouent tout tranquilles, en pleine zenitude, à la pâte à modeler pendant 3 heures, qu’ils lisent des « oui-oui » assis sur ton canapé familial sans broncher et qu’ils adorent les endives et alors, j’ai envie de te dire ? Tu te crois plus fort que les autres ?

Ta fille a l’air aussi éveillé qu’un mollusque desséché sur la plage de Mimizan et t’es heureux ?
Ah c’est beau d’être consensuel hein !

Non, en vrai c’est pas que j’ai envie de la rendre, enfin pas vraiment, mais un ami m’a mis la puce at the oreille récemment : « tu devrais la rebooter, parfois ça marche » et depuis, je cherche le bouton en fait… ou bien une solution…

Help…Sinon je vais finir comme Bree Van de Kamp, en maison de repos, cauz mes nerfs auront lâché, je ne serai plus une fée, mais une vulgaire souillon comme cette sombre idiote de Cendrillon, qui, entre nous, était quand même femme de ménage à la base, bonjour le niveau du Prince !
La vérité, il devait avoir le vieux kiff de se taper le petit personnel ou quoi, celui-là ?

Bon, en même temps Cyclamen, c’est pas over tout le temps de sa faute, non plus, elle est hyper arty dans l’âme, et je ne peux pas toujours contrecarrer ses formes d’expression artistique !

Tu vois, par exemple, quand elle a décidé de mettre ses 2 pieds dans la cuvette des chiottes et d’aller poser ensuite ses pieds délicats imprégnés de pipi sur le parquet de certains endroits bien spécifiques dans l’appart, comment te faire comprendre que c’est de l’art !?

Je ne peux pas me battre, elle m’en voudra toute sa vie si je déjoue déjà tous ses plans artistiques.
Puis, si elle expose au Palais de Tokyo, t’inquiètes que je serais pas la dernière à venir la féliciter, les mondanités et le champagne, je sais supaire bien gérer, voire c’est un peu ma vie.

Tout pareil quand elle dessine sur la porte d’entrée !
Attends, qui t’es pour juger que c’est easy à déterminer la limite entre une feuille blanche A4 et un mur blanc ?
C’est pas de ma faute si elle préfère Sophie Calle à Dora, j’ai envie de te dire !

Je vais pas lui imposer un cadre de 21 x 29,7 cm pour s’exprimer, bonjour l’étroitesse d’esprit ! Tu me connais, c’est pas mon genre.
Ben okay le feutre, il est pas lavable à l’eau ! T’as jamais rêvé de customiser tes murs autrement qu’avec des posters Ikéa ou des stickers muraux que ça fait pitié tellement t’as l’impression d’être dans un appartement témoin dès que tu arrives chez quelqu’un ?

Ha mais bonjour l’originalité Madame ! Je vois que Monsieur fait tout pareil que son voisin qu’a un sticker « tête de lit » dans sa chambre ! Chapeau bas les moutons !

Puis, y’a pas que ça non plus, elle m’aide vachement pour le ménage Cyclamen ! Voire même elle überkiffe le truc (syndrome Cendrillon elle aussi, mais high society plutôt).
Elle fait des tests, elle vide la poubelle par terre pour vérifier que le balai fonctionne toujours.
Si ça marche, ben elle est heureuse tu vois, bon elle ramasse pas toutes les pourritures par terre, attends ! Tu l’as prise pour qui ? C’est une artiste je te dis !

Alors, oui, bon, elle ne m’écoute jamais et me regarde d’un air provocant en balançant ses épinards on the dancefloor. So what ?
C’est une artiste ! Ils sont tous chiants et caractériels.
C’est une Diva, mais franchement, tu me vois aller l’inscrire à l’école d’esthéticiennes quand elle aura 15 ans ? Non, tu me vois mal hein ?

Tiens, d’ailleurs, hier midi, pour la récompenser d’être aussi chiante, j’ai filé tel Buzz chez Marc Jacobs à la pause dej, coz‘ j’avais pas encore dépensé assez de blé cette semaine à mon goût et je lui ai acheté un charmant petit sac en toile wiz Debbie Harry dessus, du plus trash glam‘ effet, pour qu’elle puisse y mettre ses petits cahiers, ses crayons, ses notes, ses protège-slips, bref je te dis même pas comment elle va déchirer au Square surtout si je l’accompagne avec mon tee-shirt Blondie de chez MJ aussi, qu’on va croire qu’on fait la campagne Comptoir des Cotonniers « mère/fille » !
(la honte, la vérité, d’être associées à la « marque qui peluche »)

Ouais t’as vu comme c’est un sac de fée ? D’ailleurs, je lui ai toujours pas offert…
Hein ? Tu crois qu’elle préfère son sac à dos Dora l’exploratrice ?
Ouais t’as raison, Blondie, c’est pas sa génération, je vais le garder pour moi !

Non, ben j’ai changé d’avis tiens ! Oui, la femme est versatile, pusillanime et complètement changeante.
Cyclamen, je veux pas la rendre au SAV. Je la garde.

66

Un billet de CENT

Ouais, t’as vu, ça file hein ?

Y’a à peine 3 mois tu mourrais d’ennui dans ta Province et puis POF t’as une fée qui est apparue dans ta vie et c’est comme si t’avais toujours su qu’un jour, la vie te sourirait…

Ouais aujourd’hui lecteur adoré, ça déconne pas, pardon, y’a pas marqué Cirque Pinder non plus, si tu t’emmerdes t’auras qu’à louer, ce soir en rentrant chez toi, « Les diplômés du dernier rang« , film cultissime, giga drôlesque, et carrément transgénérationnel.

Si tu connais pas j’ai envie de te dire que t’es über has been sur ce coup-là, coz’ y’a quand même un extrait culte que je me dois de te le raconter pour pas que tu meurs idiot.

Déjà je te plante le décor : film potache, une sorte de sous « Sous-doués » (si ça existe) où y’a des mecs qui font rien que de rien foutre et que ça craint car si ça continue ils vont pas avoir leur exam’.

Alors, bon, à un moment, y’a un étudiant, ben il passe un oral d’assurances (me demande pas quelle filière il suit, on s’en tape pour l’intrigue), il tire son papier et dit à l’examinatrice « le dégât des eaux« .

Bon, là, le mec il prépare son oral dans son coin, puis revient s’asseoir devant la meuf pour exposer et commence : « Dégadézo est né à Tolède en 1537, bla bla… »

La prof le regarde interloquée et demande : « mais comment vous écrivez dégât des eaux » ? Et le mec répond « ben, D.E.G.A.D.E.Z.O. »

Voilà, c’est mon extrait culte, t’as pas intérêt à critiquer surtout que je vais te lancer des fleurs à la fin de ce billet.

Du coup, je sais plus de quoi je voulais causer avec vos conneries ?!

Ah ouais, j’ai réalisé hier, pendant que je bossais comme une folle au bureau pendant 8 minutes, que c’était le 100ème billet que j’écrivais sur ce blog. Et ben tu sais quoi, ça m’a fait un truc, dis donc !

Un excès de sensiblerie, sûrement dû à mon signe zodiacal qui couplé à mon ascendant, je te le rappelle, donne une personnalité double, dixit ma teubé d’esthéticienne.

Donc non, aujourd’hui, je déconne pas, déjà j’ai dormi 4 heures je suis pas d’humeur.

C’est surtout que je voulais te dire lecteur (et pas « blog » coz’ c’est pas mon blog que je remercie car ça voudrait dire que je m’auto-flatte, ce qui serait minable de chez pourri) que, grâce à toi qui me lit pour je ne sais quelle obscure raison, ben j’ai pas pleuré depuis 3 mois.

Peut-être tu t’en tapes, mais pour moi ça veut dire beaucoup, ça veut dire qu’il était libre, heureux d’être là malgré tout.

Grâce à toi, je ris tous les jours, je me triture le neurone pour savoir quelle connerie je vais pouvoir te sortir sans que tu te lasses, je suis presque heureuse dis ! La folie, non ?

Je vais pas linker tout le monde, mais j’ai rencontré pour de vrai des filles formidables, qui picolent autant que moi ; une fille qui m’a fait dépasser mon découvert autorisé à cause de ses putains de soldes presse ; une fille qui m’a envoyé dans un délicieux paquet un sarouel de la muerte pour Cyclamen, juste parce que j’avais dit sur son blog que je trouvais dément celui qu’elle avait confectionné pour sa fille ; une fille qui me photoshopise choutement mes images ; une fille avec qui je partage une étrange coincïdence rapport au prénom de nos enfants ; des filles avec qui on dit plein de conneries par imèle et c’est supaire ; un Suisse qui me drague outrageusement mais comme il est tatoué je dis rien coz’ j’ai peur ; un Belge qui me lit depuis le début que j’en profite pour lui dire que je l’adore ; une Anglaise déjantée qui m’a filé un award, et tout plein de gens supaires…Attention là, y’a instant de gravité, mais pour de vrai je crois que grâce à vous, je suis en train de redonner de la couleur à mes joues et aussi, un peu, à ma vie…

Je vous surkiffe et le seul truc qui me ferait grave chier, c’est de vous décevoir un jour ! Bon allez pas prendre le melon quand même, hein ?

Ca va, on n’est pas potes non plus j’ai envie de te dire, mais quand même, y’a un truc qui se passe entre nous, non ?

Je remercie mes parents, mon Producteur, Claude Berri sans qui rien n’aurait été possible.

Bon, il faut quand même ajouter qu’il y a des connasses hein ? C’est comme partout. Mais ce qui est curieux c’est que la proportion est moindre que dans la rue, il faudra qu’on m’explique un jour…

(PS : si quelqu’un m’envoie « les diplômés du dernier rang » en DVD, je lui roule une pelle…)

(PS2 : j’en profite pour te demander honnêtement quel genre de billet te fait le plus surkiffer ta mère zyva en slip, comme ça, ça m’évitera de me faire chier à écrire des trucs dont tu te carres et que t’oses pas me le dire en face car tu es bien élevé !)

102

Le Jeannemascope ou bien le concours "en rouge et noir"

Beaucoup plus hipness, trendy coolesque et arty conceptuel que le sliposcope, le Jeannemascope c’est le nouveau concours que je te propose, lecteur que j’aime tellement fort, si tu savais…

Késako
que tu te demandes ?
Je t’explique de ce pas ce concept complètement fou et innovant.
Comment ça marche ? C’est très simple, j’ai envie de te répondre.

T’imagines bien que je ne vais pas te demander d’aller t’acheter une guêpière de pute, rouge et noir, au Sexodrome à Pigalle, et qu’après tu demandes à ton amant de photographier, ce serait trop simple et aussi beaucoup trop vulgaire, ce n’est pas le genre de la maison.

Alors le principe c’est que tu photographies ce que tu veux, du moment que le thème « rouge et noir » soit respecté.

Évidemment
tu peux te photographier avec ton slim noir et un petit tee-shirt rouge, tout simple (mais au moins American Apparel, pas Pimkie hein ?).

Tu peux aussi créer un univers « rouge et noir » avec ce qui te tombe sous la main : des objets, des vêtements, des chaussures, des animaux, ta grand-mère, des livres, des meubles chez toi, ton cerisier dans ton jardin, ta copine gothique, bref, je ne vais pas non plus te mâcher le travail….

Attends t’as vu comment c’est trop supaire ce concours ?

Bref, j’attends de toi que tu sois le plus inventif possible, fais-moi honneur, surtout que des milliers de lecteurs vont pouvoir admirer ton oeuvre et que même si t’as pas gagné au sliposcope, ton quart d’heure de gloire est peut-être là, tout près, et tu ne le sais pas encore…

Bon, les modalités, c’est pareil !
Tu m’envoies ta photo par mail et si t’as un doute, une question ou juste si tu veux me dire que je suis supaire et méga belle et intelligente, ben tu postes un comm‘ et je te répondrai avec une joie non dissimulée.

Il y aura 2 gagnants.
Un dans la catégorie « insolite » (genre le truc de ouf qu’on se demande pourquoi t’as pas exposé au Palais de Tokyo) et un autre dans la catégorie « artistique » (genre c’est beau quoi !).

Je te préviens juste que c’est pas la peine d’invoquer la timidité ou la peur, je ne te demande pas de montrer ta bite cette fois et puis, Jeanne, elle-même, elle dit « j’exilerai ma peur, j’irai plus haut que ces montagnes de douleur« , donc lâche-toi j’ai envie de te dire !!!

Ah oui, sinon, les cadeaux, vu que y’a que ça qui t’intéresse.
Ben, cette fois c’est la folie, je te préviens…
Au choix :

1) soit tu babysittes Cyclamen un samedi soir comme ça je pourrais aller boire des Metropolitan tranquille et toi tu passes une über soirée avec ma fille qui est encore plus barrée que moi, t’imagines The soirée de ta vie ?

2) soit je t’invite à ma Soirée de Divorce, qui aura lieu en Septembre prochain, et là, la Vérité, c’est The soirée de la rentrée à pas louper.

Tu as une semaine pour tout déchirer !

P.S. Je préviens juste que s’il y a une seule personne qui me demande qui est Jeanne Mas, je vais me fâcher tout rouge… et noir (hahaha quelle rigolade, non ?)

97