Bonjour, c’est Bernard Pivot !

    

Bonjour, ça va ? Moi ça va bizarre, surtout que ça caille. Je suis consciente que je poste étrangement en ce moment, mais comme je dis toujours : never complain never explain. En plus, si je devais vous expliquer mes turpitudes du trimestre, vous seriez déjà tous partis vers les horizons de l’easy-reading. Vous auriez raison. L’Internet c’est fait pour le rigolo ; pas le trémolo.
Aujourd’hui, nous nous sommes concertés mon blog et moi et on a décidé qu’on vous ferait un melting-pot, pote ! Voyez comme je suis fatiguée de vous faire des blagues cambodgiennes, alors que l’actualité chaude se concentre vers d’autres contrées. Je veux une vie avec des chatons, des licornes et du pain d’épice.

En somme, et pour recentrer un peu le débat, voilà quelques trucs dont je voulais vous parler, complètement accessoires, donc primordiaux…
Tiens, et si on lisait des livres ? Mon Dieu quelle idée saugrenue, et pourtant voilà deux occasions de feuilleter autre chose que le Grazia et son putain de gimmick de color blok. Le Elle et ses « grosses » à l’IMC plus bas que le PIB du Mali… Laissez donc les gondoles à Venise. Et le fuschia dans le jardin de votre mamie !

☞ Si vous avez la vingtaine (ou « genre la vingtaine »), vous ne pourrez jamais saisir combien le magazine 20 ans a éclairé nos années boutons, Burlington et Depeche Mode. C’était entre 1992 et 2003. Ce n’est pas de votre faute, mais la lecture des blogs de filles est une bien modeste compensation, croyez-moi. D’ailleurs, j’ai récemment repris un bain d’ironie et de drôlerie en me plongeant dans ce livre qui retrace (témoignages de ceux qui ont fait LE 20 ans de l’époque et extrais choisis) une aventure de presse unique et hélas non renouvelée.
20 ans c’était l’impertinence, une vraie exigence d’écriture, une iconographie qui déchire et des idoles : Diastème ou le Docteur Perlmutter.

Vous êtes sans doute déjà barrés, mais pour les deux brebis curieuses et désoeuvrées égarées au beau milieu de cette page, voilà le genre d’article qu’on pouvait lire mensuellement, dans les années 90 : Que dire lorsque l’on n’a rien à dire ?
En visite chez les parents de l’autre, 20 ans nous conseillait : « Félicitez-les sur le bon goût de la décoration (« Quelle bonne idée ces portes saloon et la table basse roue de charrette, j’adore le style tex mex ») » etc…
Dieu qu’on rigolait…

Je hais les jeunes filles : 20 ans magazine – Rue Fromentin Editions – 20€

☞ Et sinon, si vous avez la vingtaine (et pas du tout forcément) et que vous aimez le blog d’Anne-So, Cachemire et Soie, sachez que son it-book vient de sortir dans la librairie. La vérité, n’est-ce pas charmant que de voir son blog compilé dans un bouquin avec des vraies pages, du vrai papier et un vrai prix qu’on paye vraiment à la caisse (pas comme vous qui lisez GRATUITEMENT mon blog de l’Internet bande de radins !!).

Blague à part et boule de cristal, je me suis demandé l’effet que produirait un blog imprimé. La durée de vie d’un article, sur l’Internet jetable, dépasse rarement les 24 heures. En feuilletant le « it-book de Cachemire et Soie », j’ai redécouvert avec plaisir des petits bouts de vie oubliés, des photos qui m’avaient fait sourire, des mots qui résonnent encore.
Balibulle écrivait l’autre fois que la lecture de l’article d’Anne-So « reconnaissance de dettes » avait changé sa vie. Moi, je me souviens de La fille dans le métro
Johnny (le poète imbibé) disait qu’on a tous quelque chose en nous de Tennessee.
Sur la blogosphère, on a toutes dans le coeur un bout de cachemire et soie oublié. Acheter son bouquin est un bon moyen de soigner cet Alzheimer 2.0

Le it-book de Cachemire et Soie – Les Blogueuses – 17,90€

Catégories CA VIENT DE SORTIR

50 commentaires

  1. Ca tombe bien Je suis blogueur librairie aujourd’hui !

  2. Cycy dit :

    Moi j’ai 24 ans, et j’ai quand même eu le (bref) plaisir de pouvoir lire ce magazine (bon, j’avais pas 20 ans, mais bon). Le drame quand je l’ai plus retrouvé dans le commerce, j’ai jamais retrouvé un équivalent, toute la presse féminine est tellement 1er degré… Heureusement, maintenant, y’a les « blogs de fille », et le site madmoizelle.com que je recommande !

  3. Paulinette dit :

    Y a des étranges coïncidences entre nous aujourd’hui, Violette.

    Déjà tu parles de trémolo… Et puis 20 ans. J-28 ou 27 (le calcul mental, j’ai laissé tombé en CM1)

    Vraiment, étranges coïncidences… :-)

  4. eamimi dit :

    Moi aussi je me souviens de la Fille dans le métro.

    (et j’ai pas connu 20 ans bordel ! je lisais Jeune & Jolie)

    (bon ok Star Club)

  5. J’ai poireauté deux heures à mon premier rencart en lisant 20 ans et les techniques pour réussir un baiser avec la langue.
    Il n’est jamais venu (zai zai zai zai ?)

  6. Violette dit :

    Mister Champagne : Oh oui des livres et moi du mal ! (je suis la photocopie de la Bible)

    Cycy : Je confirme, il n’y a jamais eu d’équivalent dans le presse féminine. C’est dramatique.

    Paulinette : Je vais voir ça de ce pas !

    eamimi : Qui n’a jamais chialé dans le métro, qui ? Je te le demande (tu as 2 heures)

    Ginie : C’est Joe Dassin ? J’ai un doute.

  7. So(phie) dit :

    « 20 ans », ah, une autre époque… J’adorais. Qu’est-ce qu’on se marrait, oui. :)
    Par contre, ils ont essayé de le relancer récemment et ça a fait un bide, non ?

  8. J’étais fan de Diastème. Ma mère aussi mais en cachette. Il était trop drôle. Mais que devient-il ? Limite il me manque.

  9. Violette dit :

    So(phie) : Oui, il y a deux ans, mais ce n’était pas du tout la même équipe éditoriale.
    Tiens, si tu as le temps : http://soisbelleetparle.fr/le-retour-de-20-ans-la-pige-a-10-euros-pour-les-blogueuses

    BritBrit Chérie : Il a un blog : http://www.diasteme.net/

  10. Aurore dit :

    Moi aussi je garde toujours en mémoire La fille dans le métro… Parce que moi je chiale pas mal, dans la rue, au boulot, à la maison bien entendu, voire sous ma douche ou là où ça se présente, en somme (mais je suis heureuse sinon tout va bien hein)

    Je lisais aussi 20 ans (alors que j’avais pas du tout 20 ans) (tjs été mature pour mon âge) (ahem)… nostalgie (nooooo-staaaaa-lgiiiiiiiie) (j’le fais bien je sais)

  11. Gallïane dit :

    Bon alors si les blogueuses commencent à écrire des bouquins, que va devenir l’internet mondial ?!

  12. une fille dit :

    ah le magazine 20 ans j’ai ADORE ! ! ! pas compris que du jour au lendemain je ne le reçois plus… SNIFFFFFFF

  13. Valoche dit :

    Moi, un bouquin sur l’user vie de Violette, j’achète.
    Alors,c’est quand qu’il sort, hein, …. c’est quand?

  14. Manou dit :

    Tu nous parles d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre…

  15. Valoche dit :

    Je voulais dire uBer …p’tain de correcteur automatique

  16. Violette dit :

    Aurore : Tu chiales beaucoup, c’est signe de bonne santé mentale (dicton de Vendée, pays de Brian).

    Gallïane : Il va fermer et on ne gagnera plus jamais d’argent de la pub pour partir en vacances. Et on déprimera. Et on va tous mourir dans d’atroces souffrances.

    Valoche : C’est jamais, je pense. Je suis « Internet », c’est beaucoup plus rapide pour une grosse feignasse comme moi.

    Manou : Ouais genre nous (quoi ?).

  17. Marika dit :

    DÉFINITIVEMENT UNE BREBIS CURIEUSE ET DÉSŒUVRÉE

  18. formika dit :

    j’ai lu 20 ans et même 15ans avant qu’il ne disparraisse aussi !

  19. Clémentine dit :

    Le 13 avril 2011, Violette écrivait ceci : « Aujourd’hui, nous nous sommes concertés mon blog et moi et on a décidé qu’on vous ferait un melting-pot, pote ! Voyez comme je suis fatiguée de vous faire des blagues cambodgiennes, alors que l’actualité chaude se concentre vers d’autres contrées. Je veux une vie avec des chatons, des licornes et du pain d’épice. »

    Une vraie saltimbanque de la plume, une folle-dingo du crayon, une racaille de Shangaï de la langue de Molière, et qui fout dans ses dégueulis verbaux de vrais morceaux de culture dedans… Ah ba tiens, un livre de toi, je le lirais bien ! Mais entendons-nous , je suis une fille, donc jalouse, donc toi, je te haïs en secret. Là !

  20. tribulate dit :

    je suis vraiment hyper heureuse qu’anne-so ait sorti son blog en livre même si je n’arrive toujours pas le trouver en librairie, eh oui que voulez-vous tout le monde ne vit pas à paris !! mais je ne désespère pas et te félicite de ton billet très drôle ! xxx
    http://www.tribulationetcupcake.com

  21. takalfer dit :

    un bien bel article ! je pleure souvent dans ma voiture, c’est pas pratique pour conduire … et j’ai cette sensation curieuse que tout le monde me voit et s’en moque!

  22. Vanessa dit :

    Moi aussi je lisais 20 ans ! Ah ça nous rajeunit pas ma bonne dame !
    Je me souviens du libraire du bureau de tabac, je lui avait demandé « bonjour, avez-vous 20 ans », il m’avait répondu un truc du genre « ah non malheureusement j’en ai 20 de + »…
    Ah Ah Ah ! ça m’avais pas fait rigoler cette blague, je m’étais dit dans mon fort intérieur : pauvre naz.
    Ce serait maintenant j’aurais ri avec lui…mais bon des fois on est trop sérieux quand on est ado !

  23. Violette dit :

    Marika : Ne crie pas malheureuse, j’ai la migraine !

    Clémentine : Je suis vraiment touchée par ton commentaire, surtout que je suis pas douée pour parler de livres ou de films, c’est un vrai blocage !

    takalfer : C’est fou comme les transports invitent à la larme. Ca vaudrait le coup de se pencher un peu plus sur le phénomène (là j’ai pas le temps, mais peut-être qu’à la retraite je ferai un truc).

  24. Violette dit :

    Vanessa : Je crois que pour les vannes, tout est une question d’âge. Je pense que je suis passée à côté de trucs du 20 ans de l’époque, alors que je suis morte de rire en les relisant aujourd’hui.

  25. Anna dit :

    Eamimi est la honte 2.0 !

  26. eamimi dit :

    @Anna : roh ça va hein !
    Avoue que toi aussi tu cherches désespérément ce putain de Télé Star hors série Plus Belle la Vie sur le mariage de Johanna et Gaspard.

    @violette : je peux passer une annonce ?

  27. Violette dit :

    eamimi : Je t’en prie !! C’est pour un vide-dressing dans mes commentaires ?

  28. aZZed dit :

    depuis que j’ai trop de boites à chaussures dans mes étagères, je n’ai plus de place pour les bouquins. C’est assez couillon…

  29. eamimi dit :

    Merci Violette.

    Hello à tous !
    Si l’un d’entre vous possède le Télé Star Collector de Plus Belle la Vie merci d’envoyer un mail à Violette qui me transmettra.

    Merci, bisous

  30. Vanessa dit :

    @eamimi : c’est ballot, je suis abonnée à Télé Star, t’aurais dû le dire avant je te l’aurais envoyé !! Sinon celui de la semaine prochaine c’est des « acteurs » de PBLV en couverture ! Non non ne me remercie pas !

  31. eamimi dit :

    @Vanessa : tout d’un coup je suis nostalgique de mon enfance où mes parents étaient abonnés à Télé Star et où je lisais, dès réception, tous les résumés d’Amour, Gloire et Beauté, Beverly Hills, Une Nounou d’enfer ….. à mon adolescence ils ont remplacé l’abonnement par celui de Télérama …. le drame de ma vie …

  32. Mélanie dit :

    Je dois être la seule de ma génération (une fille de 73, lalalala) mais je n’ai jamais accroché à 20 ans.
    J’ai essayé de le lire quand j’avais environ 20 ans, justement, et j’avais trouvé le style plus adapté aux filles de 15/16 ans.
    Marrant cette différence de perception.

  33. minhoi dit :

    Je suis aussi une fille de 73 comme Mélanie mais j’ai lu vingt ans meme si je suis d’accord avec elle les sujets étaient quand meme parfois bien cons cons pour vingt piges.
    n’empêche il me faut ce bouquin merci violette.

  34. ô voui, moi aussi je veux des licornes qui mangent du pain d’épice, des chatons qui dansent le twist et des muffins qui parlent…

  35. Vanessa dit :

    @eamimi : c’est justement ce que je fais toutes les semaines ! Ça reste entre nous ;-)

  36. Sasha et moi dit :

    Tellement accessoire (donc primordial) toute emoustillée par la nouvelle que tu m’as annoncée, je suis venue remater tes chaussures avant de faire une descente chez André. En bonne brebis désoeuvrée j’ai lu ton article en entier et je me suis bien poilée, le propre de la trentaine qui sait ?! Elisa

  37. Céline D. dit :

    Je ne savais pas que ce magazine avait disparu… Mais j’ kiffe sa race au pain d’épice, ça compte?

  38. la baronne dit :

    j ai fait pire
    je lisais podium !!!!
    je suis vieille et je vous emmerde

  39. Vingt ans, like like like dit :

    Oï ! Comme j’aimerais mettre la main sur le vingt ans (je vis en Russie, faudra attendre un peu). Souvent je repense à leurs articles qui faisaient rigoler à voix haute et longtemps. Ai appris bien bien plus tard, en lisant La Possibilité d’une Île, que Houellebecq écrivait dedans (ou au moins à côté). Il y avait les billets sentimentaux de Diastème, qu’on lisait en premier, et des articles courts à mourir mourir de rire, ambitieux de la référence, avec ça. De mémoire, des trucs comme une interprétation libre d’André Chénier : « La bienvenue au jour me rit dans tous les yeux » = « Aujourd’hui, je me trouve beau. » Des monceaux d’articles portés sur le sexe, et d’autres où ils expliquaient qu’on pouvait avoir vingt ans et s’acheter un appartement à Paris avec un peu de courage et pas beaucoup d’argent. C’était bien expliqué, comment obtenir un prêt et tout. Ils mettaient la photo de la vraie fille normale, et même sympa, qui s’achetait son studio dans le 9e toute contente. Vu le prix du mètre carré en 1994 à Paris, celles qui ont fait pareil ont correctement rentabilisé leur abonnement.
    Vingt ans, c’était un peu pervers, aussi, on ne savait pas si le journal vous aimait ou vous méprisait.
    Ouh là, je parle comme un quarantenaire intarrissable sur Actuel.
    Ou un septuagénaire sur Jazz Hot.
    Anyway.

  40. violette dit :

    J’ai appris en lisant ce livre que Houellebecq avait collaboré, j’étais sciée.
    Putain, tu adorerais ce bouquin ! Y’a pas moyen que tu le commandes sur amazon ? Ils livrent en Russie, non ?

    Allez, au pire, parce que vraiment quoi, je t »envoie le mien ? Je l’ai terminé…

  41. violette dit :

    La baronne : Moi je lisais Podium à 10 ans. Des fois, je comprenais rien au courrier des lectrices avec leurs histoires de « enceinte, pas enceinte, j’ai roulé une pelle ? »…

  42. Vingt ans, like like like dit :

    T’es sweet, spassiba. Je trouverai le moyen de le choper lors de mon prochain passage, vu que je viens à Paris faire mes Pâques. Les livraisons à Moscou, c’est un peu quand ils ont le temps.

  43. violette dit :

    Chouette !!!

  44. mry dit :

    La blogosphère féminine bégaye.

  45. Niña dit :

    Tiens, la crème de la blogosphère mixte est de sortie…

  46. corine dit :

    Ben moi, je lisais  » mademoiselle age tendre » je suis encore plus vieille !!

  47. Alorom dit :

    Comment apprendre que l’on est une brebis??!!!
    Je lisais vingt ans, portais des pulls col V noués autour de mes épaules, des burlinges et des jeans roulottés ( j’étais pro active de 20 piges sur le boy friend.) sur mes mocass..
    Mon psy roule en Porshe Cayenne!

  48. Béné dit :

    Oh non de Dieu Violette merci de cette info (que je lis en retard) (j’étais en train d’accoucher et y a pas le wifi dans cette maternité du tiers monde) ! Un bouquin sur 20 Ans !!! Moi qui ai jeté connement toute ma collec il y a 10 ans et traîne encore lamentablement sur Ebay de temps à autres pour voir si une connasse comme moi vendrait pas quelques numéros antérieurs à 98/99 … Joie, bonheur, Pâques !!

  49. La Possibilité d’une Île, que Houellebecq écrivait dedans (ou au moins à côté). Il y avait les billets sentimentaux de Diastème, qu’on lisait en premier, et des articles courts à mourir mourir de rire, ambitieux de la référence, avec ça. De mémoire

  50. I’m really enjoying the theme/design of your site.

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.